Exoplanètes : une nouvelle candidate à la vie et un catalogue en ligne - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/12/2011 à 20h03 par Mich.


EXOPLANÈTES : UNE NOUVELLE CANDIDATE À LA VIE ET UN CATALOGUE EN LIGNE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Exoplanètes : une nouvelle candidate à la vie et un catalogue en ligne

Représentation d'artiste

 

La Nasa annonce que le télescope Kepler a découvert pour la première fois une planète dans la zone habitable d'une étoile similaire à notre Soleil. Et ce, le jour même où un catalogue des exoplanètes est mis en ligne.

À chaque découverte d'une exoplanète (une planète située dans un autre système solaire que le nôtre), la principale question que l'on se pose est : la vie pourrait-elle s'y développer ? Un nouveau site Internet a été ouvert au public ce 5 décembre pour recenser ces Terres en puissance, ainsi que leur degré d'”habitabilité”.

Coïncidence, quelques heures plus tard, la Nasa a annoncé que, pour la première fois, le télescope spatial Kepler avait détecté une planète dans la zone habitable d'une étoile similaire à notre Soleil.

Nommée Kepler-22b (vue d'artiste ci-dessus), cette exoplanète orbiterait à une distance permettant l'existence d'eau sous forme liquide à sa surface. “Il s'agit d'une étape majeure sur le chemin menant à la découverte de jumelles de la Terre”, affirme Douglas Hudgins, de la Nasa.

Cette information devrait valoir sa première mise à jour l'Habitable Exoplanet Catalog. Mis en ligne par le Planetary Habitability Laboratory de l'université de Porto Rico à Arecibo (où se trouve un radiotélescope géant), celui-ci établit un classement des exoplanètes et des exolunes en plusieurs catégories.

À ce jour, les astres lointains réunissant des conditions favorables au développement éventuel de la vie restent très peu nombreux. Sur 707 exoplanètes dont l'existence a été confirmée, seules deux “superterres chaudes” seraient habitables — Gliese 581d et HD 85512b —, ainsi que vingt-huit exolunes (non observées mais dont l'existence a été déduite de l'observation d'exoplanètes).

Auxquelles s'ajoutent désormais Kepler 22-b. Les plus optimistes enrichiront la liste avec 14 exoplanètes et 6 exolunes habitables sur les 1235 autres “exocandidats” déjà signalés par Kepler mais dont l'existence demande encore confirmation.

Les planètes les plus massives sont les plus faciles à observer. La plupart des exoplanètes recensées jusqu'à présent — la première l'a été en 1990 — sont donc des géantes gazeuses ressemblant à Jupiter ou à Neptune, et orbitant très près de leur étoile. Et qui sont trop chaudes pour autoriser une quelconque vie.

 

Un article de Fabien Maréchal, publié par nationalgeographic.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Fabien Maréchal

Source : www.nationalgeographic.fr