Évolution du plancton de la Loire : le tournant des années 90 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/05/2013 à 17h01 par Fred.


ÉVOLUTION DU PLANCTON DE LA LOIRE : LE TOURNANT DES ANNÉES 90

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Évolution du plancton de la Loire : le tournant des années 90

 

(...)

Un quart de siècle au chevet de la communauté phytoplanctonique

Les scientifiques ont mis en évidence que le fonctionnement de la Loire a beaucoup évolué au cours de cette période (1985-2008), avec un changement profond et assez brutal au milieu des années 1990, sans lien avec l'activité de la centrale nucléaire.

Ce changement s'est traduit par une diminution drastique (50 %) de l'abondance du phytoplancton tandis que la diversité augmentait – à l'échelle de la communauté ou au sein des groupes majoritaires de microorganismes qui la composent (chlorophycées, cyanobactéries et diatomées).

Plus encore, si les cyanobactéries, après les années 95, ne forment plus de grands pics d'abondance comme cela pouvait ponctuellement être observé avant, leur niveau de base a régulièrement augmenté.

Une évolution tiraillée entre pressions locales et changements globaux

Les chercheurs ont montré que le bouleversement du fonctionnement de la Loire au cours de cette période s'explique par une évolution des pressions qui s'exercent sur le fleuve et son bassin versant.

Cette évolution combine :

• en local, une amélioration du traitement des eaux résiduaires domestiques qui ont progressivement fait l'objet d'une déphosphatation et une augmentation de la quantité d'herbicides présents dans les eaux du fleuve;

• des changements globaux d'ordre climatique qui se sont notamment traduits, pendant la période estivale, par une réduction des débits du fleuve. Cette réduction s'est soldée par une diminution des apports en phosphore provenant du brassage des sédiments ou du transport depuis le bassin versant.

Dans cette situation, la réduction des concentrations en phosphore a eu un rôle déterminant sur la communauté planctonique dont l'abondance a fortement diminué.

On aurait pu s'attendre à ce que la proportion de cyanobactéries, très friandes en phosphore, diminue également. C'était sans compter sur leur capacité à surmonter ces limitations en phosphore, leur moindre sensibilité aux herbicides et enfin, l'élévation de la température de l'eau favorable à leur croissance.

Au final, cette étude de grande envergure, menée pendant un quart de siècle, révèle la complexité des facteurs susceptibles d'expliquer l'évolution de la diversité et de la structure d'un écosystème ici fluvial, à la croisée de changements locaux (disponibilité en nutriments, concentrations en pesticides) et d'autres plus globaux (température et hydrologie en lien avec le climat).

Elle n'est pas sans interroger l'impact de cette évolution sur la chaine alimentaire de l'écosystème fluvial bien au-delà du seul phytoplancton.

Pour répondre à cette interrogation, une seconde phase d'analyse portant sur l'ensemble des données disponibles sur les autres compartiments biotiques de la Loire (zooplancton, poissons, macro-invertébrés benthiques) vient tout juste de débuter. Elle devrait permettre de déterminer si tous ces compartiments ont suivi une évolution commune lors des 25 dernières années et de mieux comprendre le déterminisme des évolutions constatées.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Catherine Foucaud-Scheunemann, publié par inra.fr et relayé par SOS-planete

 

Mille milliardaires pour prendre le contrôle total de nos cerveaux, de nos pensées et de nos actes ?

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Découvrez nos posts qui font le buzz sur la Toile
Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 
Recommandez-le à vos amis

 





Auteur : Catherine Foucaud-Scheunemann

Source : www.inra.fr