Eva Mendes dans les coulisses du commerce international de la fourrure - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/12/2009 à 22h07 par Phil.


EVA MENDES DANS LES COULISSES DU COMMERCE INTERNATIONAL DE LA FOURRURE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Eva Mendes dans les coulisses du commerce international de la fourrure

Information sélectionnée par Phil'

Eva Mendes incarne le glamour. Elle a joué dans de nombreux films – dont des succès comme Hitch, Sin City, et Ghost Rider – et a été modèle pour des géants de la mode et des cosmétiques comme Calvin Klein ou Revlon. Eva pense que la mode doit être marrante, mais il n'y a rien de marrant à la souffrance animale causée par l'industrie de la fourrure.

Lorsqu'Eva a appris combien l'industrie de la fourrure était cruelle – et qu'il n'existe aucune loi pour protéger de nombreux animaux qui sont élevés et piégés pour la fourrure – elle a promis de ne plus porter de fourrure.

Des millions d'animaux à fourrure, dont des renards, ratons laveurs, coyotes, lynx, opossums, ragondins, castors, rats musqués et des loutres sont tués chaque année pour leur fourrure.

Dans les fermes à fourrure, ils sont électrocutés vaginalement ou analement, et dans la nature, ils sont noyés, piégés ou frappés.

Pour tuer les animaux sans abimer leur pelage, les trappeurs ont pour habitude de les étrangler, frapper, ou piétiner jusqu'à la mort.

Les animaux sont même dépecés vivants ou ont la gorge tranchée alors qu'ils sont encore conscients.

Les fermes à fourrure chinoises ne sont pas du tout encadrées.

Une enquête dans les fermes à fourrure chinoises a révélé que chiens et chats était fréquemment piégés et mis en cage.

La fourrure est souvent mal étiquetée quand elle est vendue, donc il n'y a pas de moyen de savoir de quel animal provient une pièce de fourrure.

Plus de la moitié de vêtements de fourrures importées aux USA contiennent de la fourrure qui vient de Chine.

Eva déclare : « A une époque où il y a tant de violence dans le monde, c'est une forme de violence que nous pouvons tous arrêter – en étant des consommateurs informés. »

Interview-reportage donnée par Eva Mendes pour People for the Ethical Treatment of Animals (PETA), ici !

Pour en savoir plus sur la situation planétaire