Etats-Unis : une clinique californienne propose des bébés sur mesure - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/09/2010 à 18h11 par Michel.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Etats-Unis : une clinique californienne propose des bébés sur mesure

En Californie à Los Angeles, le Fertility Institute dirigé par le docteur Jeffrey Steinberg, propose aux couples des fécondations in vitro pour choisir le sexe de leur enfant.

Le diagnostic génétique des embryons conçus par FIV est légal aux Etats-Unis, quelles que soient les motivations des couples ; ce qui n'est pas le cas dans la plupart des autres pays du monde.

La clinique du docteur Steinberg opère systématiquement un diagnostic sur les embryons "afin d'éliminer ceux qui sont porteurs d'une maladie génétique identifiable", puis il "effectue le tri entre les embryons masculins et féminins".

En 2009, sur les 800 femmes ayant subi une FIV au Fertility Institute, "700 étaient en parfaite santé et auraient pu avoir un enfant de façon naturelle", mais étaient prêtes à subir cette intervention contraignante, coûteuse et parfois risquée afin de sélectionner le sexe de leur enfant.

Le taux de grossesses réussies de la clinique est donc supérieure à la moyenne des autres cliniques pratiquant des FIV :
"ce n'est pas parce que nous sommes meilleurs. C'est simplement que nos patientes ne souffrent pas de stérilité" affirme le Dr Steinberg.

Sa démarche répond selon lui à une demande universelle et intemporelle : "le rêve de choisir le sexe des enfants habite l'humanité depuis le fond des âges".

Environ la moitié des clientes de sa clinique vivent en Amérique du Nord et les demandes proviennent le plus souvent de couples "qui ont déjà plusieurs enfants du même sexe et souhaitent rééquilibrer leur famille".

Il existe de rares exceptions à la règle du "rééquilibrage familial" : mère de deux filles, Kirsten a recouru à une FIV pour avoir une troisième fille. "A mon âge, je n'avais pas envie d'apprendre à élever un garçon, c'est trop différent [...] Certains de nos amis étaient surpris mais personne ne nous a critiqués.

D'ailleurs, je ne vois pas ce qu'il y a de critiquable".

La renommée de la clinique a maintenant dépassé les frontières : en 2009, 500 couples étrangers s'y sont rendus. La majorité de ces demandes viennent de "familles chinoises riches et puissantes" qui "à 85% veulent un garçon parce qu'ils ont déjà une fille".

De riches couples indiens viennent aussi spécialement pour avoir un garçon. Le Dr Steinberg sélectionne aussi les embryons selon leur sexe pour des centaines de femmes européennes, dont quelques françaises. Comme les autres couples européens, les Français "savent que c'est illégal dans leur pays et prennent des précautions pour rester incognito".

Toutefois, la situation des Françaises est ambigüe : elles passent quelques jours à Los Angeles pour la FIV et le diagnostic mais les analyses et traitements préalables ainsi que le suivi de la grossesse se fait en France dans des centres de FIV français qui sont au courant de la situation.

Certains centres refusent mais d'autres coopèrent :
"nous travaillons régulièrement avec deux cliniques parisiennes".

Le Dr Steinberg propose ses services aux couples homosexuels. "Toutes les lesbiennes que j'ai traitées ont voulu des filles" dit-il. "La majorité des couples gays veulent un garçon mais quelques-uns préfèrent une fille".

Si sa démarche ne soulève pas de polémique particulière en Californie, région de pointe en matière de biotechnologies, elle est critiquée dans la plupart des autres régions américaines.

Les critiques ont été plus importantes en 2009 lorsque le Dr Steinberg a voulu étendre ses diagnostics aux choix de la couleur des yeux des enfants à naître. Les médias ont alors relayé l'affaire largement et popularisé "le terme provocateur de 'designer babies' (bébé sur mesure)".

De nombreux intellectuels, responsables politiques, religieux et associatifs sont intervenus pour condamner ce projet. Face à une polémique grandissante, le Dr Steinberg a abandonné cette idée à contre-coeur, "persuadé que l'avenir lui donnera raison".

A l'annonce de ce projet, beaucoup de couples en avaient profité pour demander si la clinique pouvait "sélectionner les embryons qui donneraient des enfants athlétiques et endurants". Pour le Dr Steinberg, "tout cela est normal : depuis la nuit des temps, les parents rêvent d'avoir des enfants vigoureux, beaux, intelligents".

La seule critique à laquelle le Dr Steinberg se montre sensible est celle-ci : "seuls les riches peuvent se payer ses services".

Il a donc décidé de produire une émission de télé-réalité "dont les participants seront des familles modestes ayant une bonne raison de vouloir choisir le sexe de leur enfant".

Le titre a été trouvé : "Rêves concevables".

Pas de lien source ni utile. Désolé!

SOS-planete, le site géant!

Auteur : Le Monde Magazine (Yves Eudes)

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr