L'Amitié et l'Amour sont les seules choses qui grandissent quand on les partage (vidéo)

Et si les bonobos étaient de grands humanistes - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/11/2013 à 12h26 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Et si les bonobos étaient de grands humanistes

 

Le primatologue Frans de Waal montre que la racine de la morale des hommes et de leurs religions est à chercher dans leur condition de mammifère.

Rencontre.

Quel est le point commun entre l'humanité dépeinte par Bosch dans Le jardin des délices et une communauté de bonobos ?

Entre les commandements de Dieu et les bâillements contagieux des chimpanzés ou des singes ?

 

 

Le primatologue Frans de Waal étudie depuis trois décennies les manifestations de l'empathie chez les mammifères en général, et les grands singes en particulier.

Dans son dernier livre, Le bonobo, Dieu et nous (éditions Les Liens qui libèrent), malicieusement sous-titré "à la recherche de l'humanisme chez les primates", il va plus loin et inclut les religions elles-mêmes dans ses réflexions sur les origines animales de la moralité.

Le Point.fr : Comment avez-vous commencé à travailler sur l'empathie chez les grands singes ?

Frans de Waal : J'étudie depuis longtemps leurs processus de réconciliation : celui qui perd un conflit est approché par les autres qui le touchent, le caressent, lui font des baisers.

 

 

J'ai assisté, un jour, à un colloque où intervenait Carolyn Zahn-Waxler, pionnière des recherches sur l'empathie chez les enfants.

Elle décrivait, chez des petits de moins de deux ans, des comportements extrêmement similaires à ceux que j'avais observés : spontanément, ils embrassaient leurs proches mal en point, leur demandaient comme ils allaient, etc.

C'est ensuite que j'ai commencé à réfléchir sur la moralité, justement parce qu'elle ne peut, selon moi, exister sans empathie.

(...)

 

Un article de Marion Cocquet, publié par lepoint.fr et relayé par SOS-planete

 

Les enfants ne sont pas des jouets : ils ont besoin d'être éduqués par ceux qui les élèvent. Il est indispensable de leur transmettre des valeurs au niveau des racines, afin qu'ils puissent demain survivre dans le monde impitoyable qu'on leur aura légué ! UCA

 

Jean-Marc Ayrault fait un ping-pong avec l'Ogre ru$$e

Nouvelles quotidiennes des 30 colibris lanceurs d'alerte de Greenpeace

 

 

Pour la maintenance et le développement du site, merci de glisser ICI 5 euros

Même en ville, même en pantoufles, même 1/4 d'heure par jour, on peut faire sa part

Et il existe dix mille façons de la faire !

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Marion Cocquet

Source : www.lepoint.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par cuisenier gilbert le 01/11/2013 à 15h25

Attendons les révélations du retour du premier minstre français.comptant sur une suite positive de cette rencontre francorusse.Aurons nous une consolante nouvelle ?Je serais à l'écoute des infos.