Escherichia coli, cette bactérie connue mais mystérieuse - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/06/2011 à 18h48 par Mich.


ESCHERICHIA COLI, CETTE BACTÉRIE CONNUE MAIS MYSTÉRIEUSE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Escherichia coli, cette bactérie connue mais mystérieuse

 

Les bactéries découvertes au 17ème siècle et tenues pour responsables des maladies depuis le 19ème siècle, colonisent notre organisme dès notre naissance. Escherichia Coli est l'une des plus connues d'entre elles. Chacun de nous en compte cent mille milliards dans l'intestin soit 80% de notre flore intestinale. Mais elle est versatile et certaines souches se montrent dangereusement pathogènes.

Escherichia Coli, dite aussi "colibacille" est une bactérie instestinale des mammifères très commune chez l'homme. Elle a été découverte par Théodore Escherich en 1885. C'est un coliforme fécal, généralement non-pathogène, qui vit dans les intestins, sur la peau et les muqueuses sans nous nuire. Plus de 95% des souches de E. Coli ne sont pas dangereuses et nous en avons besoin pour vivre puisqu'elles facilitent la digestion des aliments et produisent les vitamines K et B.

Elle peut devenir pathogène si les défenses de l'hôte sont affaiblies ou si elle acquiert de nouveaux facteurs de virulence. Ainsi, chaque année, une souche "Escherichia Coli entéro-toxigénique" ou ETC infecte 200 millions de personnes et entraine le décès de 380 000 personnes, surtout dans les pays en voie de développement.

 

 

Des contaminations régulières

Son pouvoir pathogène a été repéré en 1982 lors d'une contamination qu'on a appelée "la maladie du Hamburger" mais la première épidémie de grande ampleur a eu lieu en 1989 dans le Missouri aux Etats-Unis où à la suite de la consommation d'eau contaminée, 243 personnes ont été infectées, 32 hospitalisées et 4 décédées.

On compte régulièrement d'autres épidémies par la bactérie Escherichia Coli dont la contamination initiale provient de la viande de boeuf insuffisamment cuite, de la saucisse semie-cuite, des radis mal lavés, du jus de pomme non pasteurisé, du cidre ou encore des feuilles de salade.

La o104:H4 mystérieuse

Si la bactérie est connue et les maladies qu'elle provoque plutôt fréquentes, les milieux scientifiques s'inquiètent de l'apparition de cette souche inédite et de sa virulence. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé mercredi qu'il s'agissait d'une souche unique, l' Escherichia coli entéro-hémorragique O104-H4, appartenant à la famille des Escherichia coli producteurs de shigatoxines (STEC). Une seule contamination avait été examinée dans le monde jusqu'à présent, chez "une femme en Corée du Sud en 2005". Cette souche est "très rare" et n'a "jamais été vue dans une épidémie auparavant", a indiqué l'Organisation mondiale de la santé.

Les scientifiques continuent de plancher pour résoudre l'énigme de l'origine de cette bactérie. Ils étudient des centaines d'échantillons et examinent des fruits, des légumes mais aussi de la viande comme le précise le journal Le Monde.

 

 

La théorie du complot

Sur internet, plusieurs sources évoquent l'hypothèse d'une contamination volontaire par l'une ou l'autre des organisations terroristes mais sans toutefois étayer cette thèse d'arguments factuels. Des rumeurs en ligne évoquent aussi une enquête sur ce thème lancée par les services secrets germaniques.

Les scientifiques ont toutefois remarqué un fait inhabituel dans ces contaminations : l'épidémie toucherait davantage les jeunes femmes et ce constat soulève les interrogations.

En attendant, 18 personnes sont déjà mortes, dont 17 en Allemagne où la propagation semble s'atténuer ce vendredi. John Dalli, commissaire européen à la santé a indiqué que "le foyer de l'épidémie est limité à la zone de Hambourg" et 2 000 cas de contamination ont été signalés dans ce pays.

 

Un article de Ph Br, publié par rtbf.be

 

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Ph Br

Source : www.rtbf.be