EPFZ : le maïs Bt nuit aux larves de coccinelles - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/02/2012 à 19h46 par Tanka.


EPFZ : LE MAÏS BT NUIT AUX LARVES DE COCCINELLES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
EPFZ : le maïs Bt nuit aux larves de coccinelles

 
La toxine sécrétée par le maïs Bt ne nuit pas qu'aux ravageurs mais aussi aux larves de coccinelles. L'EPFZ l'a réaffirmé mardi, réfutant les critiques des fabricants et d'autres chercheurs.

Le groupe d'Angelika Hilbeck, de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), avait constaté dans une précédente étude que la toxine Bt augmente la mortalité des larves de coccinelles. Cette toxine est une bactérie du sol dont un ou des gènes sont introduits dans le maïs génétiquement modifié pour tuer des ravageurs comme la pyrale du maïs.

La coccinelle en revanche est considérée comme utile pour l'agriculture. Elle mange par exemple les pucerons et ne devrait dans la mesure du possible pas être affectée par le maïs génétiquement modifié. L'étude de Mme Hilbeck - avec une trentaine d'autres recherches - avait eu pour conséquence l'interdiction édictée en 2009 par l'Allemagne de planter du maïs Bt de Monsanto.

Etude et contre-étude

Mais l'étude zurichoise avait suscité la critique. Une équipe de la station Agroscope Reckenholz-Tänikon avait fait ses propres recherches, arrivant à la conclusion que la toxine Bt ne nuit pas aux larves de coccinelle.

Angelika Hilbeck a donc répété sa propre étude, ainsi que celle d'Agroscope. Résultats: la toxine Bt peut bel et bien tuer les larves de coccinelle. Le fait que les chercheurs d'Agroscope n'ont pas trouvé d'effets négatifs tient à des lacunes méthodologiques, écrivent Mme Hilbeck et ses collègues dans la revue «Environmental Sciences Europe».

Monsanto sous pression

Avec la méthode d'Agroscope, il est très peu vraisemblable de prouver des effets négatifs de la toxine Bt, écrit le «European Network of Scientists for Social and Environmental Responsibility» dans un communiqué. De cette manière, les chercheurs de l'EPFZ n'ont même pas mis en évidence des dommages à la véritable cible de la toxine Bt, la chenille de la pyrale du maïs.

Le maïs Bt fait débat actuellement dans l'Union européenne. La France a demandé la semaine dernière à la commission européenne de suspendre l'autorisation de mise en culture du MON810 de Monsanto, variété la plus connue du maïs Bt. Six autres pays européens - Allemagne, Hongrie, Bulgarie, Autriche, Grèce et Luxembourg - ont déjà activé la «clause de sauvegarde» dans ce domaine.
 

Un article de d'ATS, publié par 20minutes
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : ATS

Source : www.20min.ch