Entre les labos et les malades, l'Union Européenne doit choisir, et favoriser les génériques - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/01/2010 à 17h52 par Jacques.


ENTRE LES LABOS ET LES MALADES, L'UNION EUROPÉENNE DOIT CHOISIR, ET FAVORISER LES GÉNÉRIQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Entre les labos et les malades, l'Union Européenne doit choisir, et favoriser les génériques

Info sélectionnée par Jacques

En 2010, l'Inde reste le premier pays producteur et exportateur de médicaments génériques au monde. Depuis 2001, la production de génériques a permis de réduire considérablement le prix des médicaments anti-sida, ramenant de nombreux traitements de $12 000 par an et par personne à $1 par jour [1].

Des accords de libres échanges, négociés dans la plus grande opacité, entre l'Inde et la commission européenne, renforcent les obstacles à la production et à la mise sur le marché de médicaments génériques. A l'heure où les dirigeants des pays les plus riches prétendent qu'il n'y a plus de fonds disponibles pour augmenter les mises sous traitements de millions de malades du sida dans les pays pauvres, et que moins de 30% des personnes séropositives à travers le monde, parmi celles qui en ont besoin, ont accès à un traitement, ce revers est inconcevable.

Pour lire la suite, cliquer sur "lien utile"

Source : actupparis.org

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........