Enseignement du jour - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/10/2011 à 22h45 par Kannie.


ENSEIGNEMENT DU JOUR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Enseignement du jour

 

"Au début de l'avènement de la conscience du moi se trouve la présence du toi et peut-être même la présence plus générale du nous.

C'est seulement dans le dialogue, la dispute, l'opposition et aussi dans le désir d'intégrer une nouvelle communauté que se crée la conscience de mon moi comme être indépendant, séparé de l'autre.

Je sais que je suis, car je sais que l'autre est."

Extrait de La philosophie du drame, Joseph Tischner

 

"En un mot, il (Hérodote) sait que pour mieux se comprendre soi-même il faut comprendre les Autres, car ils sont le miroir dans lequel nous nous regardons, il faut pouvoir se comparer, se mesurer, se confronter à eux.

Citoyen du monde, il refuse de s'isoler des Autres, de leur claquer la porte au nez.

La xénophobie, semble dire Hérodote, est la maladie des gens qui ont peur, qui souffrent d'un complexe d'infériorité, qui sont épouvantés à l'idée de devoir se mirer dans la culture des Autres."

Extrait de Cet autre, Ryszard Kapuscinski, Plon, 2009

 

Ajout par Kannie :

Quelle que soit l'épreuve que nous rencontrons, nous devons mettre notre esprit au travail, mobiliser notre sagesse et notre ingéniosité, et nous efforcer de réaliser quelque chose de significatif dans un état d'esprit allant de l'avant.

Adopter ensuite la ligne de conduite la plus constructive possible.

 

Il est vital, pour soi et pour le sort du monde, de développer un coeur fort, invaincu par le découragement. Si les personnes ordinaires se laissent intimider par l'adversité ou les autorités tyranniques, le monde sombre dans les ténèbres de la loi du plus fort et du désespoir.

L'écrivain Samuel Beckett (1906-1989), maître du « Théâtre de l'absurde », fait dire à Vladimir, dans le drame En attendant Godot : « A quoi bon se décourager à présent, voilà ce que je me dis. »

Et dans le roman Malone meurt : « A quoi bon se décourager, il y a eut un larron de sauvé, ça fait un joli pourcentage. »

Oui, il importe, plus que tout en un sens, de cultiver le courage dans son coeur.

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.terresacree.org