Encelade, lune de Saturne, abrite bien de l'eau liquide - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/04/2014 à 15h31 par Exo007.


ENCELADE, LUNE DE SATURNE, ABRITE BIEN DE L'EAU LIQUIDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Encelade, lune de Saturne, abrite bien de l'eau liquide

Une étude du champ gravitationnel d'Encelade, petite lune de Saturne, réalisée
à partir des données acquises par la sonde spatiale Cassini accrédite
l'existence d'une étendue d'eau liquide sous sa surface gelée constituant
un réservoir riche des ingrédients nécessaires à l'apparition de la vie

 

Dans notre Système solaire, la Terre, bien que située dans la zone dite habitable, n'apparaît pas comme le seul monde où la vie est possible en relation avec de l'eau à l'état liquide.

Que ce soit « chez nous » ou ailleurs, parmi les innombrables systèmes extrasolaires de la galaxie (plus de 1.700 exoplanètes confirmées à ce jour), la vie est aussi à rechercher sous la surface gelée des lunes gravitant autour des planètes géantes, estiment les exobiologistes.

Europe — autour de Jupiter — et Encelade — autour de Saturne — sont deux cas connus où plusieurs conditions favorables au développement de la vie y sont réunies. Deux terrains impossibles à ignorer, comme en témoignent les recherches de ces dernières années.

 


L'observation de geysers près du pôle sud d'Encelade relance le débat
sur l'existence d'une étendue d'eau liquide en profondeur

 

Évoluant dans le giron de Saturne, à environ 1,4 milliard de kilomètres de nous, Encelade est un petit satellite naturel de 504 kilomètres de diamètre.

Grâce à la sonde spatiale Cassini, qui explore la planète aux anneaux et son environnement depuis une dizaine d'années, les astronomes découvrirent, non sans surprises, l'existence de geysers dans la région du pôle sud en 2005.

Naturellement intrigués, ils ont souhaité étudier le phénomène à travers 19 survols de cette région particulièrement fracturée.

Trois passages récents ont communiqué de précieuses données pour mesurer son champ gravitationnel. En effet, en survolant Encelade, la sonde spatiale rencontre de minuscules perturbations de sa vitesse selon les masses accumulées au sol (comme cela peut être le cas avec la gravité terrestre).

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Xavier Demeersman, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

 

Les amères leçons du passé doivent être réapprises sans cesse. Albert Einstein

Abeilles - Le cynisme sans limite de Monsanto a de quoi nous inquiéter !

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Xavier Demeersman

Source : www.futura-sciences.com