En vidéo : un éléphant débrouillard étonne les chercheurs - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/08/2011 à 20h54 par Tanka.


EN VIDÉO : UN ÉLÉPHANT DÉBROUILLARD ÉTONNE LES CHERCHEURS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
En vidéo : un éléphant débrouillard étonne les chercheurs

 
Les éléphants sont connus pour être des animaux particulièrement intelligents. Grâce à une série d'expériences filmées, des chercheurs ont montré qu'un des éléphants testés était capable de résoudre un problème en utilisant des objets, comportement jamais observé auparavant. Assez pour généraliser sur l'ensemble des éléphants ?

Y aurait-il un surdoué parmi les éléphants du parc zoologique de Washington, aux États-Unis ? C'est en tout cas ce que suggèrent les résultats d'une étude publiée dans Plos One, menée par des chercheurs de ce parc et de l'université de la Ville New York.

Kandula, un éléphant d'Asie (Elephas maximus) mâle de 7 ans a en effet été l'auteur d'un comportement qui n'avait jusqu'alors jamais été observé chez ses congénères. Il a eu ce qu'on appelle dans le jargon psychologique, un insight : c'est le moment soudain où tout s'éclaire, quand on trouve la solution d'un problème.

Les chercheurs américains, emmenés par Preston Foerder, ont exposé des éléphants à différentes situations, dans le but de tester l'aptitude de ces pachydermes à manier un objet pour se nourrir.

Un éléphant capable d'insight

Dans la première série d'expériences, les éléphants devaient saisir un morceau de bambou à l'aide de leur trompe, pour approcher de la nourriture qui se situait en dehors de leur enclos, impossible à atteindre autrement. Alors que les éléphants étaient aptes à se servir des bambous à divers desseins, ils étaient en revanche incapables de les utiliser comme intermédiaire pour déplacer la nourriture vers eux.
 

Voir la vidéo ici.

 
Selon les chercheurs, l'explication vient du fait que la trompe, avec laquelle les cobayes saisissaient leur outil, est l'organe d'olfaction grâce auquel les éléphants peuvent définir l'intérêt nutritif de ce qu'on leur propose. Si cet organe est déjà utilisé pour tenir le bambou, il ne peut pas être consacré à l'olfaction.

Mais la deuxième série d'expériences ne faisait pas intervenir d'objet intermédiaire entre la trompe et la nourriture. Pour celle-ci, les éléphants devaient s'aider d'un cube pour accéder à une plante autrement trop haute pour eux. Plus ardu encore, il leur fallait déplacer ce cube sous la plante avant de monter dessus (voir photo en bas de l'article et vidéo).

Kandula, une exception ?

Et c'est précisément cela que Kandula est parvenu à faire. Sur la vidéo ci-dessus, on le voit s'intéresser à la nourriture inaccessible et trouver une solution à son problème. Fait d'autant plus remarquable, même si les cobayes avaient été entraînés à mettre les pattes antérieures sur un cube, ils n'ont en revanche effectué aucun essai avant l'expérience filmée.

Selon les auteurs, ces expériences prouvent que les éléphants sont capables de résoudre des problèmes selon le principe de l'insight. Si l'intelligence des pachydermes n'est pas à remettre en question, il semble en revanche un peu prématuré de conclure à une telle capacité sur la base d'un seul individu.

D'ailleurs, les auteurs de l'étude sont incapables d'expliquer pourquoi l'expérience a fonctionné avec Kandula, mais pas avec les deux autres éléphants, deux femelles de 33 et 61 ans. L'âge ? Le sexe ? Le hasard ? Et si c'était simplement Kandula qui était surdoué...

 
Un article de Bruno Scala, publié par Futura-sciences

D'autres articles scientifiques passionnants sur Futura-sciences
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Bruno Scala

Source : www.futura-sciences.com