« En France, les animaux ne mangent pas d'OGM » : ouh le gros mensonge ! (Vidéo) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/02/2013 à 17h33 par mich.


« EN FRANCE, LES ANIMAUX NE MANGENT PAS D'OGM » : OUH LE GROS MENSONGE ! (VIDÉO)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
« En France, les animaux ne mangent pas d'OGM » : ouh le gros mensonge ! (Vidéo)

 

Honte ou mauvaise foi ? Le patron de la filière viande refuse d'avouer que les animaux que nous mangeons sont nourris aux OGM.

Au Salon de l'agriculture, tout est bon pour nous faire oublier qu'il y a seulement deux semaines, le mangeur de lasagnes préparées découvrait qu'on lui avait fait passer du cheval pour du boeuf.

Le « horsegate » est derrière nous, veut croire la filière viande, rassurée par les annonces de François Hollande en ouverture du Salon : le Président souhaite un « étiquetage obligatoire » sur les viandes des plats cuisinés. Mais comme il faut l'autorisation de Bruxelles, et que cela prendra un an et demi, on en restera pour le moment à un étiquetage volontaire.

« On va sortir par le haut de cette crise, on va prendre les devants et dire qu'on n'a rien à cacher », se félicite Dominique Langlois, le patron d'Interbev, l'interprofession du bétail et de la viande. Malheureusement pour lui, avec mon complice Xavier Denamur, le restaurateur en lutte contre la malbouffe, nous avons fouiné dans les allées du Salon et découvert, négligemment laissé par terre, le détail de ce qui nourrit le bétail, en plus de la belle herbe fraiche de nos prairies.

Nous lui avons posé la question qui tue, sans imaginer qu'il oserait une telle mauvaise foi.

 

Dominique Langlois, le patron d'Interbev, l'interprofession du bétail et de la viande, ce digne successeur de Jacques Borrel, feint d'ignorer que la France importe plusieurs millions de tonnes de tourteau de soja, pour fournir à notre bétail sa ration de protéines.

 

« Du non OGM, on en produit de moins en moins »

Poursuivant notre chemin dans les halls de la porte de Versailles, nous sommes allés voir son homologue pour la filière cochon, Jean-Michel Serres. Bizarrement, hors caméra, le président de la Fédération nationale porcine n'est pas si langue de bois :

« L'essentiel du tourteau de soja est OGM, sa croissance est presque exponentielle. Du non OGM, on en produit de moins en moins. »

Une fois qu'il s'est félicité que la France, « grâce au colza, importe moins de protéines qu'ailleurs, 40% au lieu de 70% en moyenne en Europe », il nous livre cette anecdote révélatrice :

« J'ai discuté avec Carrefour qui était intéressé pour avoir de la viande non OGM, et me proposait 2 centimes supplémentaires par kilo si je nourrissais mes porcs avec du soja non OGM. Mais ça me coûtait 3 ou 4 centimes en réalité, donc j'ai refusé. Je ne vais quand même pas payer de ma poche pour la grande distribution. »

En attendant, le consommateur français ingurgite de la viande nourrie aux OGM sans avoir le droit d'être au courant.

 

Un article de Sophie Caillat, publié par rue89.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Sophie Caillat

Source : www.rue89.com