Macron affirme, anticonstitutionnellement, que LUI SEUL est capable d'éviter un désordre en France

Embargo sur les médicaments en Côte d'Ivoire - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/03/2011 à 09h52 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Embargo sur les médicaments en Côte d'Ivoire

 
Titre original : Côte d'Ivoire : Embargo sur les médicaments - le crime silencieux de l'Union Européenne
 
La Fondation ivoirienne pour les Droits de l'Homme et de la vie politique (Fidhop) dénonce, la décision de l'Ue de décréter un embargo sur les produits pharmaceutiques pour décimer les Ivoiriens, à la demande de la France.

Pour asphyxier la Côte d'Ivoire au plan économique, diplomatique et sanitaire en vue de contraindre Laurent Gbagbo à céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara, l'Union Européenne (UE) a pris une série de décisions au nombre desquelles une mesure d'embargo.

Malheureusement, cette option semble faire plus de mal aux populations dans toutes leurs composantes qu'aux personnes pourtant visées. Plus d'importation, plus de marchandise, plus de nourriture, mais surtout plus de médicament dans les officines. Ce qui a pour conséquence des morts massifs dans les hôpitaux aussi bien publics que privés.

Selon le président de l'Ordre des pharmaciens de Côte d'Ivoire, Parfait Kouassi, depuis le 10 février 2011, tous les bateaux contenant des médicaments à destination de la Côte d'Ivoire ont rebroussé chemin en direction d'autres pays africains, du fait des sanctions de l'UE. Pourtant, aprend-on de source officielle, en Côte d'Ivoire, 80 à 85 % des importations de médicaments sont faites par voie maritime. [...]

Sur le terrain, aucun grossiste ne peut se faire ravitailler en produits pharmaceutiques faute de liquidité ; les banques étant fermées depuis plusieurs semaines.

Résultat, il y a rupture de certains médicaments de première nécessité pour sauver la vie d'innocentes populations. Cette situation déplorable qui n'émeut point la communauté internationale et qui celle-ci complice d'un crime silencieux, interpelle à plus d'un titre.

A commencer par les professionnels de la santé en Côte d'Ivoire qui ont organisé, le 24 février 2011, un sit-in au siège de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Abidjan avant de menacer de poursuivre l'Oms et l'UE devant les juridictions compétentes pour « crime contre l'humanité ».

Médecins sans frontières « condamne »...

Ensuite, l'Organisation non gouvernementale internationale à but humanitaire « Médecins sans frontières » (MSF). A travers un communiqué publié, mercredi 16 mars 2011 sur son site Internet, MSF accuse la communauté internationale de provoquer une pénurie de médicaments en Côte d'Ivoire qui aura de graves répercussions sur la population au moment où la situation socio-politique se dégrade de jour en jour et aggrave le quotidien des Ivoiriens.
 


 

DECLARATION DE LA FIDHOP RELATIVE A L'EMBARGO SUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES (le 2 mars 2011)

I/ LES FAITS

(...)

La Côte d'Ivoire n'aura donc plus de médicaments dans deux mois si la situation perdure.

II/ QUALIFICATION JURIDIQUE DE CETTE SITUATION

Dans la crise post électorale que vit la Côte d'Ivoire depuis le 28 Novembre 2010, le camp du candidat Allassane Dramane Ouattara, soutenu par la Communauté Internationale notamment l'Union Européenne (l'UE), vient de prendre la mesure suicidaire d'un embargo sur les produits pharmaceutiques, ce qui est une violation grave des Droits de l'Homme et peut se qualifier de crime contre l'humanité.

En effet, selon l'article 22 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme :

« Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale, elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays ».

Or en l'espèce, la France qui se considère comme le pays des Droits de l'Homme par excellence, ainsi que l'Union Européenne, par cette mesure privent toute la population ivoirienne sans distinction de race, de clan, ni de religion de médicaments pour se soigner ; ce qui est une violation gravissime du droit à la santé qui fait partie des droits sociaux et culturels que protège la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
 


 

Aussi, l'article 16 de la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples affirme telle ceci : « Toute personne à le droit de jouir du meilleur état de santé physique mental, qu'elle soit capable d'atteindre.

Les états parties à la présente charte s'engagent à prendre les mesures nécessaires en vue de protéger la santé de leur population et de leur assurer l'assistance médicale en cas de maladie».

Par conséquent, la Communauté Internationale qui prétend protéger la population, est celle là-même qui est en train de la tuer à petit feu en mettant un embargo sur les produits pharmaceutiques en Cote d'Ivoire. Cet embargo est un crime contre l'humanité que condamne la FIDHOP avec la dernière énergie.

III/ RECOMMANDATIONS

Au regard des conséquences énormes et néfastes que pourrait entrainer la pénurie de médicaments sur la santé de la population ivoirienne, la FIDHOP recommande ceci :

1- La levée immédiate de l'embargo émis par l'Union Européenne sur les produits pharmaceutiques en Cote D'Ivoire ;

2- Que l'Union Européenne respecte le droit à la santé, tel que prescrit par les instruments internationaux pertinents;

3- Que l'Etat mette tout en oeuvre pour fournir les pharmacies en médicaments afin que la population puisse se soigner ;

4- Que la Communauté Internationale en général fasse preuve de discernement et d'humanisme dans la recherche de solutions pacifiques à la crise ivoirienne.

(...)
 

Pour lire l'article dans sa totalité et voir la vidéo, cliquez sur "Source" ou "Lien utile"
 

Note de geof : d'un coté, l'Union Européenne déclare un embargo en Côte d'Ivoire, d'un autre, l'appel au boycott est interdit; les politiques adaptent la loi comme cela les arrange

A lire aussi : Conférence de presse de Madame le Ministre de la Santé ...
et Côte d'Ivoire: Fermeture de banques, embargo ...

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

 

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : Tomasz.Daniel

Source : actualutte.info

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.