Elections législatives - Les écologistes surprennent aux Pays-Bas : les raisons de leur succès - WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/03/2017 à 20h10 par Jacky.


ELECTIONS LÉGISLATIVES - LES ÉCOLOGISTES SURPRENNENT AUX PAYS-BAS : LES RAISONS DE LEUR SUCCÈS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google+  FaceBook
  • Twitter  LinkedIn
Elections législatives - Les écologistes surprennent aux Pays-Bas : les raisons de leur succès

 

Les élections législatives du mercredi 15 mars aux Pays-Bas ont conforté le parti libéral-démocrate du Premier ministre, Mark Rutte, mais marqué une progression forte et inattendue des écologistes. L'auteur de cette tribune analyse le succès des Verts de GroenLinks et de Jesse Klaver, leur charismatique chef de file.

L'Europe a peur. Cependant, c'est un grand soupir de soulagement qu'on a pu entendre ce jeudi 16 mars, à travers le spectre politique européen — et tout particulièrement dans les deux capitales européennes, Bruxelles et Strasbourg, où la crainte que les populistes ne détruisent l'Union européenne préoccupe les esprits. Finalement, malgré un léger recul, Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, et son parti libéral-démocrate (VVD) plutôt centre droit arrivent largement en tête des élections législatives du 15 mars.

 

(...)

 

Pourtant, il y a un autre grand vainqueur dans ces élections. Avec plus de 10 % des votes et 14 sièges (+ 10) les Verts de GroenLinks ont presque quadruplé leur score. À la fois résolument proeuropéens et fortement critiques des politiques d'austérité et du biais néolibéral des institutions de l'UE, les Verts néerlandais sont devenus le premier parti de gauche

 

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Édouard Gaudot, publiée par reporterre.net et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Note de Jacky : encore un résultat encourageant face à la montée des extrêmes en Europe. On se souvient également de cette journée du 23 Mai 2016 en Autriche, le candidat écologiste gagnait les élections face au parti d'extrême droite.

 

Je vis écolo et ça ne me coûte pas plus cher !

 

Acheter bio et local, faire ses courses en vrac, fabriquer ses produits ménagers, s'engager dans une démarche de réduction de ses déchets, ça ne coûte pas plus cher. Au contraire.

« Franchement j'aimerais bien être écolo, mais quand tu vois le prix que ça coûte... » Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai entendu cette rengaine, prononcée par des ami.e.s ou sur les plateaux télé. Pourtant, cette croyance populaire tenace ne colle pas vraiment à ma propre expérience.

 

 

Depuis septembre 2016, avec ma compagne, nous nous sommes mis au « zéro déchet », un mode de vie prôné par la franco-états-unienne Béa Johnson, et qui implique de produire le moins de déchets possible. En même temps, nous nous sommes mis à acheter au maximum bio et local — pas étonnant, la démarche va souvent de pair. Nous aurions donc dû voir notre budget alimentation/produits ménagers exploser. Pourtant, à produits équivalents, nous avons plutôt eu l'impression de dépenser moins qu'avant...

 

Notre Association défend
la Vie, toutes ses espèces
et bien évidemment l'Homme
avant tout !
Elle est politique,
dans le sens du mot grec "politeia"
et non du mot grec "politike".
En réalité, mis à part les ermites,
nous sommes tous des
Z'ommes politiques ;o)

 

 

 

 

Testez GRATUITEMENT durant
un mois la version PREMIUM
de Demain l'Homme

 

 

 

 





Auteur : Édouard Gaudot - reporterre.net