EDF a été condamnée pour le piratage des ordinateurs de Greenpeace - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/11/2011 à 23h56 par Jacques.


EDF A ÉTÉ CONDAMNÉE POUR LE PIRATAGE DES ORDINATEURS DE GREENPEACE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre


 

Titre initial :
La société EDF a été condamnée jeudi à une amende pénale de 1,5 million d'euros pour le piratage informatique en 2006 des ordinateurs de Greenpeace.

 
Les deux plus hauts responsables de la sécurité du géant du nucléaire français ont en outre été frappés de prison ferme.

Par ses agissements, EDF et ses cadres ont "porté atteinte à l'Etat de droit et dévoyé les valeurs de la République", dit le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans son jugement.

Cette condamnation intervient alors que le Parti socialiste, dont le candidat, François Hollande, est l'actuel favori de l'élection présidentielle de 2012, négocie un contrat de gouvernement avec les écologistes sur une éventuelle sortie du nucléaire, à tout le moins une réduction.

Le tribunal de Nanterre a déclaré l'entreprise coupable de "complicité de piratage informatique" et de recel de documents confidentiels volés par un pirate informatique ou "hacker" sur l'ordinateur de Yannick Jadot, alors dirigeant de Greenpeace.

EDF est aussi condamné à verser 500.000 euros de dommages et intérêts à Greenpeace et 50.000 euros à Yannick Jadot, aujourd'hui porte-parole d'Eva Joly, candidate écologiste à la présidentielle.

Ce dernier considère ce jugement comme emblématique. "C'est le triple zéro d'EDF. Le nucléaire est une faillite industrielle, financière et clairement une faillite morale", a-t-il dit à Reuters.

EDF, qui nie toute responsabilité, va faire appel, a dit un des avocats de ses anciens cadres, Me Olivier Metzner. "Le tribunal a statué en pure morale, absolument pas en droit", a-t-il dit à la presse.

Lisant la décision, la présidente du tribunal, Isabelle Prévost-Desprez, a jugé "impossible" que les deux anciens plus hauts responsables de la sécurité d'EDF, l'ancien policier Pierre-Paul François et l'ancien contre-amiral Pascal Durieux, aient agi seuls, comme le dit EDF.

Déclarés coupables, ils ont été condamnés à trois ans de prison, dont six mois fermes pour Pierre-Paul François et un an ferme pour Pascal Durieux. Ce dernier est frappé en outre de 10.000 euros d'amende.

 

Un article de Alain Uguen, publié par cyberacteurs

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Alain Uguen

Source : www.cyberacteurs.org