Économique et écologique, la traction animale revient - Plougastel-Daoulas - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/03/2010 à 18h24 par Tanka.


ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE, LA TRACTION ANIMALE REVIENT - PLOUGASTEL-DAOULAS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Économique et écologique, la traction animale revient - Plougastel-Daoulas

L'âne et le cheval retrouvent toute leur place aujourd'hui dans l'agriculture. Les petites surfaces exploitées, les travaux sous tunnels, le désir de protéger l'environnement, sont autant de raisons qui poussent de nombreux agriculteurs à choir la traction animale plutôt que les chevaux-vapeur.

Mercredi, un groupe de cultivateurs, adhérant au Civam (centre d'initiatives pour valoriser le milieu rural) était chez François Quantin, exploitant bio à Kerziou, pour une démonstration. La vedette de la journée était Mathias, un solide âne noir qui devait tirer la « kassine », un outil qui rehausse la terre pour une culture sur buttes. « Les sols souffrent de tassement avec les engins modernes. En utilisant l'âne, on voit les sols s'aérer de nouveau », explique l'un des participants.

Pour l'association Prommata qui, depuis 1991, réunit les agriculteurs passionnés de traction animale, les avantages sont multiples : ça limite le recours à l'emprunt et ça permet une indépendance énergétique. Ensuite on protège l'environnement et on met en valeur des zones difficilement accessibles à des gros engins motorisés. Enfin, on réhabilite les animaux de traits. Des animaux qui n'ont pas peur de travailler trois ou quatre hectares de terre.

Contact : 02 98 81 43 94 ou www.prommat.org ou www.panierslegumesbio29.fr

Source : ouest-france.fr


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire