Eaux minérales, du rêve au cauchemar - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/11/2009 à 18h14 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Eaux minérales, du rêve au cauchemar

Information recueillie par Michel95

Qu'il est merveilleux ce monde qui nous est proposé dans les campagne publicitaires des eaux minérales : Contrex, Evian et les autres abreuvent leurs agences de publicité d'un flot continu d'euros pour nous présenter un monde merveilleux ou la nature est reine et les eaux minérales pourvoyeuses de santé et de bien être.

Mais ces images idylliques sont là pour nous faire oublier que le tableau est beaucoup moins agréable, puisque la nature se passerait volontiers des 170 000 tonnes de plastiques nécessaires pour la fabrication des bouteilles et des millions de tonnes de CO2 émises pour les transporter et... les recycler (ces chiffres ne concernent que la France) !

Quand aux bienfaits diététiques de ces eaux, le seul amaigrissement sensible et constaté est celui de nos portefeuille, puisque l'eau minérale est en moyenne 200 fois plus chère que l'eau du robinet.

Des initiatives se multiplient pour dénoncer le scandale écologique que représente cette industrie.

Aux États-Unis une Conférence des maires a voté une résolution appelant les municipalités à abandonner l'eau en bouteille et à promouvoir l'importance des réserves publiques d'eau potable, la municipalité de Londres impose l'eau du robinet dans les restaurants (campagne London on tap).

En Australie une ville a même purement et simplement interdit l'utilisation des eaux en bouteille.

Même si toutes ces initiatives sont encore peu coordonnées, si l'on ajoute le contexte de la crise économique, les groupe comme Nestlé, Danone et compagnie sont inquiets pour leur chiffre d'affaire. Le secteur a enregistré une baisse de plus de 7% des ventes.

Quand on sait qu'Evian réalise 10% du chiffre d'affaire du groupe Danone, on comprend rapidement que les enjeux sont énormes.

Donc pas question de laisser s'installer dans l'opinion publique l'idée que la consommation d'eau en bouteille est une catastrophe écologique.

Alors tous les moyens sont bons.

Danone vient, par exemple, de lancer une campagne de publicité dans le magazine « Coté mômes », diffusé dans les maternités et les hôpitaux, sous la forme d'un article de quatre pages intitulé : « Pour la santé des bébés et des mamans...Quelle eau choisir ? »

Si la méthode est plus que spécieuse (une publicité déguisée en article), le fond l'est encore davantage : le code couleur utilisé est bien sûr celui d'Evian et tout au long de l'article, des spécialistes et des médecins instillent pernicieusement le doute dans l'esprit des lectrices quant au bien fondé de donner l'eau du robinet aux enfants :

« certes, l'eau du robinet est utilisable pour votre tout-petit, mais il suffit d'une fois... »

« ne vous inquiétez pas, avec tout le chlore et les produits chimiques qu'on met dedans, il n'y a que le problème des canalisations en plomb... »

« bien entendu, pas de risque, si vous pouvez par vous-même contrôler en continu sa qualité... »

.../...

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr