Du biocarburant nourri par la station d'épuration du Grand Prado - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/04/2011 à 01h00 par Mich.


DU BIOCARBURANT NOURRI PAR LA STATION D'ÉPURATION DU GRAND PRADO

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Du biocarburant nourri par la station d'épuration du Grand Prado

 

Bioalgostral passe à la vitesse supérieure. À partir de micro-algues nourries par les phosphates des eaux usées de la future station d'épuration du Grand Prado, la start-up espère bâtir une filière de chimie verte et notamment de production de biocarburant. Les premiers essais sur des moteurs sont prévus d'ici 2013.

Rouler ou voler avec du gazole vert produit à partir de micro-algues ? La course mondiale, alors que l'or noir s'envole à nouveau, est lancée. À La Réunion, la start-up Bioalgostral, née il y a tout juste trois ans dans un labo au Cyroi, ne veut pas rater le coche.

Désormais intégrée dans un consortium baptisé Albius (*) , elle passe à la vitesse supérieure dès cette année. Elle s'équipe de plusieurs photobioréacteurs (PBR) tubulaires d'ici juillet sur le site d'eRcane. Véritable pouponnière pour les microalgues (deux souches de l'océan Indien pour l'heure), ces PBR permettent une production de 40 g/m2/jour contre “seulement 15 g/m2/jour en bassin ouvert”, signale le président de Bioalgostral, Laurent Blériot. Guy Prouveur, coordonnateur R & D de la start-up, ajoute : “L'ensoleillement et la constance des températures toute l'année font de la Réunion un lieu idéal pour produire des micro-algues”.

Cette année, elle bénéficiera donc après avoir investi “un million d'euros” d'un module de production de 3 000 litres. Mais, d'ici 2014, Bioalgostral va continuer “à monter les paliers” et prévoit de déployer sur 2 000 m2 quatre PBR. Trois d'entre eux (15 000 l, 25 000 l et 45 000 l) seront dédiés aux filières cosmétique, pharmacologique et agroalimentaire.

“Cela permettra de rentabiliser l'entreprise sur des marchés déjà existants. L'idée est d'ailleurs de ne pas se cantonner au biocarburant, mais de bâtir une filière complète”, signale Laurent Blériot. Le dernier PBR (85 000 l) sera dédié à la production de biocarburant avec une capacité de 2000 litres par an.

Sainte-Rose évincée

“On se donne du temps pour prouver la faisabilité et pour adapter une nouvelle technologie aux tropiques d'ici 2014”, précise-t-il. Dans une deuxième phase 2014-2017, le consortium espère développer une unité de production de 200 000 litres de biocarburant sur 5 hectares.

Un investissement de “plusieurs dizaines de millions d'euros”, qui pourrait bénéficier d'un financement du Grand emprunt dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt lancé il y a dix jours. Ce site démonstrateur pourrait devenir une plateforme technologique avant d'essaimer dans la région et au-delà. En attendant, Bioalgostral boucle le financement de sa première phase de développement qui dépasse “les dix millions d'euros”.

Elle ne s'implantera d'ailleurs pas à Sainte-Rose mais entre Saint-Denis et Sainte-Marie à proximité de la future station d'épuration du Grand Prado. Laurent Blériot argumente ce revirement : “Sainte-Rose est trop éloignée des laboratoires et de l'aéroport. Les conditions ne sont pas non plus optimales dans la phase recherche et développement.

Enfin, avec la STEP, c'est une source de phosphore, élément essentiel dans la production de micro-algues, qui permettra de ne pas avoir recours à une ressource dont les cours s'envolent”. Du pain bénit pour la Cinor qui veut faire de sa Step “un exemple”, signale Ericka Bareigts, vice-présidente.

L'intercommunalité devrait donc faciliter la mise à disposition du terrain “dès fin 2011”, ses phosphates et nitrates contenus dans les eaux usées au moment de la mise en eau de la Step en 2013. Les premiers tests pour faire tourner des moteurs de voiture ou d'avion (sans modification mécanique) avec du biocarburant réunionnais sont prévus “d'ici 2013”

(*) : Le consortium comprend des poids lourds comme EADS, PSA et la société allemande IGV GmbH.

 

Un article de B.G., publié par Clincanoo

 

Nous aider

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : B.G./clincanoo

Source : www.clicanoo.re