DRÔME Monsanto va fermer ses portes - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/01/2010 à 22h30 par Tanka.


DRÔME MONSANTO VA FERMER SES PORTES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
DRÔME Monsanto va fermer ses portes

Information recueillie par Tanka

Depuis quelques jours la rumeur circulait dans le village : le site Monsanto de Sauzet, va fermer ses portes d'ici quelques mois. L'information a été confirmée, hier après-midi, par le directeur des relations extérieures de l'entreprise pour la France.

Selon Yann Fichet, joint hier au téléphone, c'est « suite à des tensions sur ses marchés » que la direction américaine de l'entreprise a décidé d'annoncer « un plan global en juin 2010 ». Celui-ci prévoit « des économies d'échelle » et « d'optimiser le réseau de recherche et de production de semences ».

La fermeture annoncée du site s'inscrit dans « la déclinaison en Europe » de ce plan, a précisé Yann Fichet.

« On s'efforce de reclasser les employés »

Le directeur des relations extérieures basé au siège social français de l'entreprise à Bron dans le Rhône, a également expliqué que : « Monsanto a vendu son activité de semences de tournesols en août dernier ».

Or les semences de tournesol sont, avec le maïs, l'une des deux semences "conventionnelles" triées, nettoyées et stockées sur le site de Sauzet avant d'être mises sur le circuit de distribution.

Pour les agriculteurs qui cultivaient ses semences pour le compte du site sud-drômois, « les contrats pourront continuer » a précisé le porte-parole de Monsanto France. Les activités de tri, de nettoyage et de conditionnement seront désormais effectuées sur les sites de Peyrehorade dans les Landes et de Trèbes-les-Capucins, près de Carcassonne dans l'Aude.

Le géant américain des semences avait racheté le semencier Cargill, basé à Sauzet, à la fin des années 1990. Sur les neuf employés permanents qui y travaillent, Yves Fichet a indiqué : « l'entreprise s'efforce de les reclasser ».

par Jean-Xavier PIERI - Source : ledauphine.com


Pour en savoir plus sur la situation planétaire