Donner le pouvoir de tuer à un algorithme ? La prolifération des « robots tueurs » inquiète - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/06/2018 à 11h23 par Fred.


DONNER LE POUVOIR DE TUER À UN ALGORITHME ? LA PROLIFÉRATION DES « ROBOTS TUEURS » INQUIÈTE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Donner le pouvoir de tuer à un algorithme ? La prolifération des « robots tueurs » inquiète

 

.Aider les lanceurs d'alerte

 

............

 

 

Titre initial :

La prolifération des « robots tueurs » inquiète la communauté internationale

 

Le salon international de l'industrie de l'armement Eurosatory a ouvert ses portes le 11 juin au nord de Paris. À côté des traditionnels canons et missiles, le salon devrait faire la part belle à la troisième grande rupture technologique dans le domaine militaire : après la poudre puis la bombe nucléaire, voici le temps des robots armés et de plus en plus autonomes. Cette « innovation » fait l'objet de vifs débat. Quel degré d'autonomie peut-on laisser à une machine pour identifier et attaquer une cible ? Faut-il d'ores et déjà interdire ces armes ? Des centaines de scientifiques et des ONG de défense des droits sonnent l'alerte. (...)

 

 

Spot, le « chien robot » qui accompagne les marines américains

 

Exemple emblématique de la tendance : les drones armés, nouveaux accessoires indispensables sur les champs de bataille et dont les assassinats ciblés à distance font controverse depuis plusieurs années (voir notre article Drones : comment des milliers de personnes sont exécutées en dehors de tout cadre légal). À leur côté, on retrouve une myriade de robots de guerre, tel Dogo, petit engin israélien monté sur chenilles et armée d'un pistolet 9 mm, Spot, le « chien robot » qui accompagne les marines américains, ou Uran-9, un tank russe armé piloté à distance et déjà déployé en Syrie. Sans oublier le soldat SGR-A1, un robot militaire sentinelle développé par Samsung, qui surveille la frontière entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Il est capable de détecter des cibles et de tirer automatiquement.

 

 

Donner le pouvoir de tuer à un algorithme ?

(...)

 

Les experts de l'intelligence artificielle sonnent l'alerte

(...)

 

La tentation de la course aux armements

(...)

 

Un traité pour interdire les "robots-tueurs" comme les mines anti-personnelles ?

 

(...)

 


Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité d'Anne-Sophie Simpere, publiée par bastamag.net et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Sophia, le robot humanoïde aussi fascinant qu'inquiétant. Et si l'I.A. devenait consciente ? - L'atelier

Robotique : Durus, le robot américain qui -comme l'homme- marche sur la tête ;o) - L'atelier

Intelligence artificielle - Le premier robot policier prend son service à Dubaï - L'atelier

 

Si tous les visiteurs réguliers
contribuent financièrement,
la vie de l'Association sera
pérennisée. Même pour 1€,
vous pouvez soutenir
Demain l'Homme. Merci

 

 

 

 

 

....

 

 


abonnés

 


 

 

 

 

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux
 

............


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

...Un agrégateur (lecteur)
de flux RSS (notifications),
pour être prévenu aussitôt
de nos actualités sur PC ou
mobiles - L'atelier

 

Tout va si vite ! Vous n'allez
pas en croire vos yeux ;o)

 

 

.....

 

 





Auteur : Anne-Sophie Simpere - bastamag.net