Images: Darmanin veut modifier l'article 24 de la Loi du 29 juillet 1881 sur la Liberté de la Presse

Dites au Canada de mettre fin au honteux massacre des phoques - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/03/2013 à 20h48 par Jacky.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Dites au Canada de mettre fin au honteux massacre des phoques

 

Cela fait des siècles que les phoques font leur migration annuelle au départ du Groenland pour descendre vers les côtes du Canada. Ils s'arrêtent au printemps pour donner naissance à leurs petits sur la banquise. Chaque année, le gouvernement canadien finance un commerce au cours duquel des bébés phoques sont massacrés à coups de batte par les chasseurs des communautés de pêches locales tandis que leurs peaux sont encore assez douces pour être vendues sur le marché international des fourrures.

Les chasseurs de phoques accrochent les bébés phoques par l'oeil, la joue ou la bouche et les trainent sur la glace. Nombre de phoques ainsi abattus ne sont âgés que de quelques semaines. Les bébés phoques n'ont absolument aucun moyen de se défendre contre les chasseurs armés de leurs gourdins ; ces pauvres animaux sont les spectateurs horrifiés de l'abattage des autres phoques avant de subir le même sort cruel.

Le massacre commercial des phoques est une entreprise lucrative hors-saison et ne représente qu'un pour cent de l'économie de Terre-Neuve. Cette tuerie n'est pas une activité de subsistance pour les peuples autochtones.

Au cours des dernières années, tous les grands marchés ont interdit l'importation des peaux de phoque, dont les États-Unis, l'Union Européenne, le Mexique, Taiwan et même la Russie, qui importait 95 pour cent des peaux de phoque canadiennes. Le manque de marchés a conduit les dirigeants canadiens à envisager sérieusement la fin de cet abattage.

Nous y sommes presque, mais nous avons besoin de votre voix maintenant d'atteindre le point de basculement. Le massacre annuel des phoques se poursuivra à moins que des gens comme vous prennent la parole et des mesures pour y mettre fin, alors ajoutez votre voix au tollé mondial contre le honteux massacre de phoques du Canada. Écrivez au Premier ministre Stephen Harper et aux ambassadeurs du Canada partout dans le monde pour exiger qu'ils mettent immédiatement fin au massacre des phoques.

 
Pour signer la pétition, cliquer ICI

 

Un article de petafrance.com, relayé par  

SOS-planete

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association terresacree.org qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Rédaction petafrance.com

Source : action.petafrance.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacky
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.