Deux pesticides multiplient le risque de souffrir de Parkinson - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/02/2011 à 21h12 par Jacques.


DEUX PESTICIDES MULTIPLIENT LE RISQUE DE SOUFFRIR DE PARKINSON

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Une étude américaine vient de démontrer que les personnes exposées à la roténone et au paraquat ont plus de chance d'être touchées par la maladie de Parkinson que les autres.

L'exposition à ces deux pesticides seraient réservée seulement aux professionnels aux Etats-Unis. En Europe, leur interdiction avait pris du temps, notamment à cause de la France...

Ils auraient environ deux fois et demi plus de risques de souffrir de la maladie de Parkinson. Mais ceci ne concernerait que les professionnels dans les milieux agricoles et d'élevage utilisant la roténone et le paraquat.

Cette maladie neurologique et incurable surviendrait, dans le cas d'une exposition au premier pesticide « suite à l'inhibition directe de la mitochondrie qui permet de produire l'énergie des cellules » de l'organisme, précise Freya Kamel, chercheuse à l'Institut national des sciences de la santé environnementale (NIEHS) et à l'origine de cette étude publiée dans le journal Environnemental Health Perspectives.

Le deuxième pesticide, lui, le paraquat, accroîtrait « la production de certains dérivés d'oxygène pouvant avoir des effets néfastes sur les structures cellulaires », a-t-elle ajouté dans un communiqué.

En Europe, l'interdiction complète avait pris plusieurs années

En Europe, les risques de ces deux pesticides étaient déjà connus et ils avaient finalement été interdits. Mais au bout de plusieurs mois pour l'un, et de plusieurs années pour l'autre...

Sur le Vieux Continent, le roténone, fabriqué par le groupe américain Monsanto, était utilisé sur les pommes, les pêches, les cerises, les vignes et les pommes de terre, avant d'être interdit à la commercialisation en Europe en octobre 2008. Or, dans les faits, il avait pu être utilisé jusqu'en octobre 2009.

Quant au paraquat, il avait été interdit dans 7 pays en 2003. Fabriqué par le firme britannique Syngeta, la France l'utilisait notamment aux Antilles dans le traitement des bananeraies comme désherbant, et ce, pendant plusieurs années de rab. L'Union Européenne devait, en effet, suivre le chemin de cette interdiction prise dans d'autres pays en 2003.

Mais la France s'y était vivement opposée à l'époque, obtenant même qu'il soit inscrit sur la liste des pesticides autorisés dans l'UE. En 2007, son interdiction avait enfin était demandée par les autorités européennes.
La France : 1er consommateur européen de produits phytosanitaires

À quelques jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture en France et suite à la campagne, jugée choquante par certains, de l'organisation environnementale France Nature Environnement (FNE), le petit rappel de ces écarts en France - il y a encore très peu de temps - est donc le bienvenu.

La FNE demande aujourd'hui « au gouvernement l'interdiction des pesticides les plus dangereux pour la santé et l'environnement », dont « les plus nocifs d'entre eux constituent une véritable menace toxicologique et écotoxicologique, causant de graves dommages aux écosystèmes », selon elle.

« Certains pesticides sont à l'origine de la surmortalité des pollinisateurs, notamment des abeilles », a encore soutenu l'association. Par ailleurs, il est aussi bon de savoir que la France est le 1er consommateur européen de produits phytosanitaires - alliance de substance active ou d'une association de plusieurs substances chimiques - destinés à protéger des espèces végétales cultivées et à en améliorer les rendements.

Aux Etats-Unis, dans le cadre de cette étude fédérale, 110 personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont donc été comparées à une population témoin de plus de 350 sujets pour obtenir ces résultats.

Dans ce pays, la seule restriction pour le moment concerne la roténone, qui ne serait autorisée comme pesticide que pour détruire des espèces envahissantes de poissons.

 

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : Rédaction francesoir.fr

Source : www.francesoir.fr