Destruction de nids d'hirondelles : La LPO porte plainte contre l'administration française - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/02/2010 à 08h54 par Tanka.


DESTRUCTION DE NIDS D'HIRONDELLES : LA LPO PORTE PLAINTE CONTRE L'ADMINISTRATION FRANÇAISE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Destruction de nids d'hirondelles : La LPO porte plainte contre l'administration française

France - L'année de la biodiversité commence bien mal pour l'administration française. La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a en effet décidé de porter plainte contre le service public, après la destruction illégale de 120 nids d'hirondelles situés sur l'hôtel de police de Saint Roch d'Avignon.

Avec 120 nids occupés au printemps 2009, l'hôtel de police de Saint Roch d'Avignon abritait la plus grosse colonie d'hirondelles du département du Vaucluse. Problème : il doit être détruit au mois de juin 2010. Pour éviter que la présence d'hirondelles ne gêne sa destruction, l'ensemble des nids a été détruit le 1er février en toute illégalité.

L'antenne LPO de la région Paca a décidé de porté plainte contre l'administration, expliquant dans un communiqué qu'elle avait "alerté la préfecture du Vaucluse, la délégation du ministère de l'Intérieur de Marseille ainsi que la Ville d'Avignon du statut de protection dont bénéficie cette espèce". De plus, les bénévoles de l'association déplorent l'absence de mise en place de mesures compensatoires, pourtant prévues, notamment la pose d'une tour à hirondelles abritant des nichoirs artificiels. Un laxisme problématique, quand on sait que les hirondelles reviennent de leur migration dès le mois de mars.

En France, toutes les espèces d'hirondelles et de martinets sont protégées. Selon la LPO, entre 1989 et 2007, les effectifs d'hirondelles rustiques et de fenêtre ont chuté, chacun, de près de 40%. Il est donc interdit de porter atteinte aux individus, à leurs nids et à leurs couvées.

Comme le conclut le communiqué de l'association, "alors que l'année 2010 est censée offrir une meilleure protection de la biodiversité en sensibilisant tous les publics à ses enjeux et à ses menaces, c'est là un bien mauvais exemple que donne l'administration".

Source : maxisciences.com


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire