Des traces mystérieuses d'iode radioactif dans l'air - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/11/2011 à 20h48 par Mich.


DES TRACES MYSTÉRIEUSES D'IODE RADIOACTIF DANS L'AIR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des traces mystérieuses d'iode radioactif dans l'air

 

Les experts recherchent depuis maintenant plusieurs jours la provenance d'iode radioactif détecté dans le ciel français. L'IRSN, l'institut de radioprotection et de sûreté scientifique, mène l'enquête pour savoir d'où peut provenir cet iode 131. Pour l'instant les regards se tournent en direction de l'Europe centrale.

Panoplie de Sherlock Holmes de rigueur pour les experts du nucléaire qui traquent depuis le 11 novembre dans le nord de la France des traces d'iode 131. Le problème c'est qu'ils n'arrivent pas pour l'instant à trouver l'origine et la date exacte de l'incident qui est à l'origine de cette pollution radioactive.

Ces mêmes spécialistes d'ajouter immédiatement qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter puisque les niveaux de concentration relevés dans l'air sont proches de la limite de détection des instruments de mesure et qu'ils ne dépassent pas quelques microbécquerels par mètre cube. Conséquence, il n'y aurait aucun risque pour la santé.

La piste de l'Europe centrale privilégiée

Pour l'heure, si aucun responsable n'a été identifié, les regards se tournent en priorité vers le centre de l'Europe. En effet, il faut savoir que la durée de vie de l'iode 131 est très courte. Sa radioactivité diminue de moitié tous les huit jours. Cela exclut donc Fukushima de la liste des suspects, les faits étant trop vieux.

En revanche, c'est en République tchèque que les premiers taux anormaux d'iode ont été signalés. Ensuite, ce fut au tour de la Pologne, de l'Autriche et de la Slovaquie de relever cette étrange anomalie.

Mais releveler un taux anormal est une chose, en être responsable en est une autre et pour l'instant aucun des pays concernés n'a fait la moindre déclaration d'incident. Le mystère reste donc entier ce qui n'est pas forcément plus rassurant.

 

Un article de franceinfo.fr

 

Pour écouter le reportage radio (4:02), cliquer ICI

 

Autre article :

L'IRSN assure qu'il n'y a pas de danger. Peut-on vraiment l'exclure ?

Pour l'instant, les niveaux de contamination détectés en France ne nécessitent absolument pas de mesures de protection particulières, mais il faut suivre la situation avec vigilance. Tout dépend du temps que cela va durer et de comment les choses vont évoluer.

Car, actuellement, on ignore si, à la source de cette contamination, la situation est en train de s'améliorer ou de s'aggraver... Tant qu'on ne sait pas exactement ce qui s'est passé et d'où ça vient, on ne peut faire aucune projection sur les conséquences du phénomène.

Il va falloir que les autorités de radioprotection dans tous les pays potentiellement concernés multiplient les analyses, rapidement et avec des appareillages de haut niveau, pour pouvoir faire une cartographie de cette pollution et de son évolution dans le temps.

 

Pour lire cet autre article, cliquer ICI

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : franceinfo.fr

Source : www.franceinfo.fr