Des polluants organiques persistants (POP) libérés - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/07/2011 à 14h45 par Fred.


DES POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS (POP) LIBÉRÉS

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des polluants organiques persistants (POP) libérés

 
Titre original : Des polluants organiques persistants (POP) libérés par la fonte des glaces en Arctique
 

Massivement utilisés dans les pays développés, les polluants organiques persistants (POP) menacent aujourd'hui de refaire surface.

L'Arctique subit actuellement de plein fouet les effets du réchauffement climatique, avec une accélération de la fonte des glaces qui menace gravement certaines espèces, les ours polaires pour citer la plus illustre d'entre elles, en plus de bouleverser la donne géopolitique mondiale. D'après les conclusions d'une nouvelle étude scientifique, il semblerait en outre que même les activités humaines passées continuent de nuire à sa biodiversité.

Dans les années 1970, à une époque où les préoccupations environnementales étaient très loin d'avoir le retentissement qu'elles ont aujourd'hui, l'utilisation de polluants organiques persistants (POP) tels que les PCB (polychlorobiphényles) était monnaie courante partout dans le monde.

Principalement sous forme de pesticides, bien qu'on puisse également les trouver dans des produits comme les solvants, ceux-ci sont particulièrement nocifs pour la planète et pour la santé humaine. Il a toutefois fallu attendre 2004 pour que douze d'entre eux fassent l'objet d'une interdiction dans 151 pays via la signature de la Convention de Stockholm.

Louable, l'effort menace malheureusement d'être sérieusement entaché à cause du réchauffement climatique. Bien que leurs émissions anthropiques aient été considérablement réduites ces dernières années, les POP continuent en effet d'être rejetés dans l'atmosphère en Arctique par voie aérienne et à cause des courants marins.

Des scientifiques ayant effectué des mesures au Canada et en Norvège ont enregistré une hausse de leur concentration atmosphérique entre 1993 et 2009 imputée à la hausse du thermomètre mondial, laquelle libère ces polluants autrefois capturées par les eaux froides et les glaciers.

Experte en qualité de l'air pour Environment Canada et membre de l'équipe de recherche, Hayley Hung assure que « ce n'est que le début de l'histoire [...] La prochaine étape est de déterminer le taux de concentration [des POP] en Arctique, ainsi que le taux et la vitesse de leurs émissions ».

 


 


Véritables poisons pour les espèces mais également pour l'Homme, les POP avaient été retrouvées en grande quantités dans les organismes de plusieurs animaux de la région au cours des années 1970.

Parmi eux, des ours polaires, décidément promis à boire le calice jusqu'à la lie, des baleines béluga et des poissons, tous contaminés aux PCB et/ou au dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT), un insecticide dont l'utilisation est restreinte depuis l'adoption de la Convention de Stockholm mais qui demeure utilisé dans certains pays d'Afrique pour se débarrasser des moustiques vecteurs du paludisme.

Présents dans les graisses animales et à ce titre se propageant tout le long de la chaîne alimentaire, les POP ont impacté plus fortement les prédateurs, qui constituent eux-mêmes la base de l'alimentation des Inuits.

Ces derniers sont ainsi fortement exposés à ces toxines qui perturbent les hormones et peuvent provoquer des problèmes neurologiques voire des cancers. Leur relâchement dans l'atmosphère en Arctique est donc un nouveau coup très dur pour des populations locales déjà particulièrement menacées par l'augmentation des températures.
 

Lien corrompu : cliquer ici

 

Un article de Jessica Rat, publié par zegreenweb.com

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres réseaux sociaux.

 





Auteur : Jessica Rat

Source : www.zegreenweb.com