Pied à Terre : il était une fois... l'Homme ! (Humour ?)

Des pesticides au coeur de la grande barrière de corail - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/08/2011 à 10h04 par Tanka.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des pesticides au coeur de la grande barrière de corail

 
Des traces de pesticides ont été retrouvées à 60 kilomètres à l'intérieur de la grande barrière de corail australienne, selon une étude conduite par le gouvernement sur la qualité des eaux.

« Des pesticides ont été découvert jusqu'à 38 milles des côtes à des niveaux dangereux pour les coraux. Les inondations et un cyclone qui a traversé le nord du Queensland en début d'années n'ont pas arrangé les choses et ont participé à la dispersion des polluants dans la mer », rapporte le site de la BBC le 13 août.

Les cultivateurs de canne à sucre sont pointés du doigt et affirment ne pas avoir d‘alternatives à l'usage des pesticides même s'ils ont fait des efforts dans ce domaine ces dernières années.
 

Un article publié par Goodplanet

 
Note de Tanka : Sans alternative aux pesticides, c'est le Vivant qui disparaîtra, et nous avec. Mais comment faisions nous avant ?

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Source : www.goodplanet.info

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Tanka
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.