Des ours polaires perdent leur fourrure en Alaska - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/04/2012 à 11h28 par Tanka.


DES OURS POLAIRES PERDENT LEUR FOURRURE EN ALASKA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Des ours polaires perdent leur fourrure en Alaska

 
ANCHORAGE, États-Unis – Les ours polaires d'Alaska perdent leur fourrure et les chercheurs du U.S Geological Survey ne savent pas pourquoi.

Au cours des deux dernières semaines, neuf des 33 ours examinés par des scientifiques dans la région du sud de la Mer de Beaufort, près de Barrow, souffraient d'alopécie, soit la perte de la fourrure, ainsi que de lésions de la peau, a indiqué Tony DeGange, responsable du bureau de biologie au Centre scientifique de l'USGS à Anchorage.

Trois des quatre ours inspectés jeudi près de Kaktovik possédaient les mêmes symptômes.

Les chercheurs ont recueilli des échantillons sanguins et de peau provenant des ours touchés, mais ils ne connaissent pas la cause ni la signification de l'éclosion des symptômes, a rapporté le Anchorage Daily News.

«Notre série de données porte à croire qu'il s'agit d'une situation inhabituelle, mais pas sans précédent», a expliqué M. DeGange. Dix des 48 ours examinés par l'équipe en 1998-1999 souffraient des mêmes problèmes, a-t-il ajouté.

Dans le cadre d'un projet à long terme, l'USGS a envoyé des équipes de recherche sur les ours polaires dans la région depuis 1984. Les équipes retracent, endorment et examinent les ours pour aider à déterminer leur santé et leurs habitudes.

Cette année, ces équipes ont découvert leur premier cas d'alopécie le 21 mars. Les chercheurs mettront fin à leurs opérations pour cette année en mai, lorsque la glace océanique deviendra trop dangereuse pour s'y déplacer sans danger.

«Nous avons effectué des biopsies en 1999 et nous n'avons pas pu établir un agent déclencheur pour la perte de fourrure à l'époque, a dit M. DeGange. Mais nous avons désormais ces taux de mortalité inexpliqués chez les phoques. Et nous n'avons pas davantage été capables de déterminer ce qui a causé la mort de ces phoques. Est-ce seulement une coïncidence, ou les deux phénomènes sont-ils reliés? Nous ne le savons pas.»

En décembre la National Oceanic and Atmospheric Administration a fait état d'un «événement de mortalité inhabituel» en lien avec un nombre de phoques annelés qui se sont échoués sur les plages de la côte arctique de l'Alaska lors de l'été. Les phoques morts et mourants avaient subi des pertes de fourrure et souffraient de lésions de la peau.

D'autres phoques touchés ont plus tard été observés au Canada et en Russie.
 

Un article de Journal metro
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Journal metro

Source : journalmetro.com