Des nanoparticules altèrent la barrière protégeant le cerveau ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/12/2011 à 17h54 par Mich.


DES NANOPARTICULES ALTÈRENT LA BARRIÈRE PROTÉGEANT LE CERVEAU !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des nanoparticules altèrent la barrière protégeant le cerveau !

 

LES NANOPARTICULES DE DIOXYDE DE TITANE, UTILISEES DANS DE NOMBREUX PRODUITS, DES PEINTURES AUX CREMES SOLAIRES, PEUVENT ALTERER LA BARRIERE HEMATO-ENCEPHALIQUE QUI PROTEGE LE CERVEAU DES ELEMENTS TOXIQUES. Ce sont les conclusions, publiées mercredi 26 octobre, d'une étude conduite in vitro par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

UNE EXPOSITION CHRONIQUE A CES NANOPARTICULES "POURRAIT ENTRAINER LEUR ACCUMULATION DANS LE CERVEAU AVEC UN RISQUE DE PERTURBATION DE CERTAINES FONCTIONS CEREBRALES", précise le CEA dans un communiqué.

Une étude chez le rat avait déjà montré en 2008 qu'après une instillation nasale, des nanoparticules de dioxyde de titane étaient détectées dans leur cerveau, NOTAMMENT LE BULBE OLFACTIF ET L'HIPPOCAMPE, UNE STRUCTURE AYANT UN ROLE-CLE POUR LA MEMOIRE.

Les chercheurs ont cherché à savoir comment ces nanoparticules pouvaient se retrouver dans le cerveau qui est protégé des éléments toxiques par une structure particulière : la barrière hémato-encéphalique.

INFLAMMATION CÉRÉBRO-VASCULAIRE

Des équipes du CEA et de l'université Joseph-Fourier de Grenoble (cf. http://www.lemonde.fr/sujet/ce8b/joseph-fourier-de-grenoble.html) ont reconstitué un modèle cellulaire de cette barrière protectrice, associant des cellules endothéliales (cellules de la paroi des vaisseaux sanguins), cultivées sur une membrane semi-perméable, et des cellules gliales (pour le système nerveux).

Grâce à ce modèle présentant les principales caractéristiques de la barrière hémato-encéphalique existant chez l'homme, les chercheurs ont mis en évidence qu'UNE EXPOSITION IN VITRO AUX NANO-TiO2 ENTRAINE LEUR ACCUMULATION DANS LES CELLULES ENDOTHELIALES.

IL EN RESULTE AUSSI UNE RUPTURE DE LA BARRIERE DE PROTECTION, ASSOCIEE A UNE INFLAMMATION CEREBRO-VASCULAIRE.

Emilie Brun et ses collègues ont également constaté une DIMINUTION DE L'ACTIVITE D'UNE PROTEINE (P-glycoprotéine) DONT LE ROLE EST DE BLOQUER LES TOXINES SUSCEPTIBLES DE PENETRER LE SYSTEME NERVEUX CENTRAL.

Ne pas utiliser de produits cosmétiques - en particulier les crèmes solaires - contenant des nanoparticules de dioxyde de titane sur une peau lésée ou sur les coups de soleil. Ne pas les utiliser non plus sur le visage ou dans des locaux fermés quand elles se présentent sous formes de spray.

 

Un article de rustyjames.canalblog.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : ustyjames.canalblog.com

Source : rustyjames.canalblog.com