Des nano-particules pour des vêtements antimoustiques et antimaladies - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/05/2013 à 19h50 par Fred.


DES NANO-PARTICULES POUR DES VÊTEMENTS ANTIMOUSTIQUES ET ANTIMALADIES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des nano-particules pour des vêtements antimoustiques et antimaladies

 

Une équipe de chercheurs de l'Institut des Sciences et de la Technologie du textile a développé une technologie pour repousser les vecteurs de la malaria et de la dengue, comme les moustiques anophèles et éviter les maladies bactériennes.

Le principe consiste à laver ses vêtements avec des micro-particules fonctionnelles de silice. Le tissu pourra constituer une barrière naturelle à ses insectes. Ces micro-particules peuvent supporter 50 à 100 lavages en machine et sont écologiques.

Ce projet, initié par le chercheur Jaime Rochas Gomes, en 2007 consiste à tester l'incorporation de produits actifs, tel que des anti-bactériens, de l'aloé-vera ou des produits répulsifs de moustiques, dans des micro-particules de silice.

Les produits actifs sont libérés de façon contrôlée, dans les vêtements. Ces micro-particules peuvent être incorporées de façon industrielle dans les tissus de vêtements ou de sacs, mais également par l'utilisateur sur un vêtement déjà confectionné.

Un des objectifs de cette technologie est de repousser les moustiques anophèles, vecteur de la malaria, qui tue des milliers de personnes par an. Des tests de répulsion ont été réalisés avec succès à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Tropicale de Lisbonne.

Les prochaines étapes du projet seront de faire ces mêmes tests dans le cadre naturel des anophèles afin de pouvoir confirmer ces premiers résultats. Dans le futur, des projets de développement de nano-particules avec des vitamines ou des enzymes sont envisagées pour lutter contre d'autres types de maladies.

De plus, une étude est en cours afin de prolonger encore la durée de vie de ces nano-particules.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article publié par techno-science.net et relayé par SOS-planete

 

Cet article vous est transmis pour information. Nous n'approuvons pas, bien sûr, l'apologie des nanotechnologies, puisqu'elles se développent sans aucune éthique.

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Ce site accueille plus de 6500 visiteurs par jour. Il est édité par Terre sacrée (association à but non lucratif) qui, en 2013, compte seulement 34 membres. Si vous pensez que nos efforts en valent la peine, merci donc d'adhérer ou de renouveler votre adhésion. Si quelques-uns nous aident, le véhicule continuera à avancer, sinon il s'arrêtera en chemin ! Logique, non ?

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Source : www.techno-science.net