Des kilos de plutonium "oubliés" à Cadarache - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/03/2010 à 17h45 par Jacques.


DES KILOS DE PLUTONIUM "OUBLIÉS" À CADARACHE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des kilos de plutonium "oubliés" à Cadarache

Décidément, depuis 48 heures, le nucléaire fait la une de l'actualité...

Ce ne sont pas 8 kilos de plutonium (comme prévu) mais 39 kilos que les experts de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont trouvés dans des caissons entreposés sur le centre nucléaire de recherche nucléaire de Cadarache (Bouches-du-Rhône), actuellement en cours de démantèlement.

Après une inspection réalisé le 9 octobre, l'ASN a classé au niveau 2 (sur 7 niveaux) de l'échelle internationale de gravité des événements nucléaires cette découverte, et ordonné l'arrêt des travaux.

La semaine passée, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) avait indiqué avoir signalé à l'ASN un incident constaté lors d'opérations d'assainissement de son atelier de technologie du plutonium, à l'arrêt depuis 2003.

Le CEA affirmait avoir repéré des dépôts de plutonium supérieurs à ses prévisions, lors du démantèlement de boîtes à gants, enceintes étanches permettant d'accéder de façon sécurisée à des zones contenant de la matière nucléaire.

L'ASN dénonce tant "la sous-estimation de la quantité de plutonium" que "la déclaration tardive de cet événement", signalé en octobre alors que connu dès juin (soit, 1 mois pour informer les pouvoirs publics !).

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo a estimé, dans un communiqué, que "l'exigence de transparence doit être absolue en matière de sûreté nucléaire" et "regrette profondément qu'un tel délai se soit écoulé entre la découvert de cette situation et sa déclaration".

Contacté par l'AFP, le CEA a expliqué avoir déclaré l'incident en octobre préférant "attendre d'avoir une vision globale des stocks" de matière. "Nous sommes de bonne foi dans cette affaire", a ajouté Henri Maubert, un porte-parole du CEA.

Greenpeace France "considère vraiment qu'il s'agit d'une des situations les plus graves et les plus critiques que l'on ait pu rencontrer dans une installation nucléaire depuis longtemps".

"Il est quand même incroyable que la comptabilité du plutonium qui devrait se faire en grammes - or, là, on parle quand même de l'équivalent de cinq bombes nucléaires - on ne soit pas capable de la faire à la dizaine de kg près, c'est hallucinant", tance Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire au sein de l'association écologiste.

Créé en 1964, l'installation en question baptisée ATPu a eu pour activité principale la production de combustible MOX pour les réacteurs nucléaires. Son activité industrielle a été arrêtée en 2003 et elle était en cours de démantèlement depuis le mois de mars.

Source : papounet-le-creusois.over-blog.com

Info sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........