Des indiens Guarani Kaiowa meurent de faim car nos voitures ont soif - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/11/2010 à 18h22 par Tanka.


DES INDIENS GUARANI KAIOWA MEURENT DE FAIM CAR NOS VOITURES ONT SOIF

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Des indiens Guarani Kaiowa meurent de faim car nos voitures ont soif

Une délégation du Brésil au Parlement européen le 1 décembre à 10H30 pour dénoncer la violation des droits des Guarani Kaiowá et l'expansion, sur leurs territoires traditionnels, de cultures destinées à la production d'agrocarburants.

Communiqué de presse

La délégation veut faire connaître la situation dramatique des Guaranis et parvenir à un plus large soutien international, réellement indispensable. Elle sera composée de :

* Anastácio Peralta - Guarani-Kaiowá
* Jônia Rodrigues de FIAN Brésil
* Egon Heck du CIMI (Conseil indigène missionnaire)
* Verena Glass de Reporter Brasil

Dans l'Etat du Mato Grosso do Sul, près de 27.500 Guarani-Kaiowá sont victimes de violations constantes de leurs droits. Ils ont perdu plus de 90% de leur territoire ancestral au profit du bétail, du soja et de la canne à sucre destinée à la production d'éthanol.

Ils vivent aujourd'hui dans des réserves dans des conditions de vie très précaires. Plus de 600 enfants y souffrent de malnutrition.

Le gouvernement brésilien s'est pourtant engagé à identifier et délimiter les 42 territoires traditionnels des Guarani Kaiowa, mais ceux qui se sont appropriés les terres des indiens s'y opposent.

L'accès des peuples indiens à leur territoire ancestral est pourtant un droit garanti par la Constitution Fédérale brésilienne et par des Pactes et Conventions signés par le Brésil. Malgré la promesse du président Lula de délimiter les terres ancestrales des Guarani Kaiowá avant la fin de son mandat, la démarcation des terres ne progresse pas.

Des indiens, las d'attendre et de vivre dans des conditions inhumaines, ont récemment occupé des terres.

Une réunion est prévue au Parlement européen le 1 décembre à 10H30 au cabinet de madame Heidi Hautala, présidente de la sous-commission Droits de l'Homme.

Conférence de presse le 1 décembre à 14H30 au Centre de presse international à Bruxelles, salle passage.

Contact : Marie Teller fian@fian.be Tel : 087 88 35 21

Les Guarani du Brésil menacés par les fermiers

Pour les Guarani, la terre est à l'origine de toute vie. Mais les invasions violentes des fermiers ont dévasté leur territoire dont la plus grande partie a été spoliée.

Les enfants souffrent de malnutrition et leurs leaders sont assassinés. Ces dernières années, des centaines de Guarani, hommes, femmes, enfants, se sont suicidés.

Agissez maintenant pour aider les Guarani

Votre lettre peut faire la différence pour les Guarani. Écrivez une lettre brève et courtoise (en français ou en portugais) en vous inspirant du modèle ou écrivez librement (adresse sur le lien)

Devenez lanceur d'alertes

Note de Tanka : «Là est toute ma vie, là se trouve mon âme. Si vous me privez de cette terre, vous me prenez ma vie.» Marcos Veron

SOS-planete





Source : www.icrainternational.org