Des gravats radioactifs évacués par erreur de la centrale nucléaire du Bugey - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/08/2011 à 22h27 par Mich.


DES GRAVATS RADIOACTIFS ÉVACUÉS PAR ERREUR DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DU BUGEY

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des gravats radioactifs évacués par erreur de la centrale nucléaire du Bugey

Note de l'unité carbone : Tout est sous contrôle !

 

Mardi matin, des gravats ont quitté par erreur la centrale nucléaire de Bugey dans l'Ain alors que ceux-ci avaient été détectés comme radioactifs. Ils ont été déversés dans une carrière, avant d'être récupérés puis rapportés à la centrale mercredi.

C'est un incident qui ne va pas redorer le blason du secteur du nucléaire. Mercredi, EDF a fait savoir que des gravats présentant des traces de radioactivité avaient quitté par erreur le site de la centrale nucléaire du Bugey situé dans l'Ain et avaient été déversés dans une carrière, avant d'être rapatriés à la centrale. Une information qui avait déjà été révélée par le journal Le Progrès mais qui n'avait pas encore été confirmée.

"Mardi en fin de matinée, un camion a chargé des gravats sur un chantier en zone non-nucléaire" et quitté le site "par erreur" bien que "le dispositif de contrôle automatique" à la sortie de la centrale ait "détecté des traces de radioactivité", a expliqué à l'AFP une porte-parole d'EDF, précisant néanmoins qu'il s'agissait de "très faibles traces de radioactivité artificielle".

Une fois quittés la centrale, les gravats ont alors été déchargés dans une carrière à Pérouges, avant que le personnel de la centrale ne se rende compte de l'erreur et n'effectue la récupération du chargement.

Mais, après l'enlèvement des gravats, il a fallu tout de même s'assurer qu'aucune contamination n'avait eu lieu. L'EDF précise ainsi : "aucune trace de radioactivité artificielle", n'était à signaler dans la carrière suite à l'erreur. L'incident a été classé au niveau 0 (sur 7) sur l'Échelle internationale des événements nucléaires (INES) et "n'a eu aucune conséquence sanitaire [ni] environnementale", a affirmé le groupe.

 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : maxisciences.com

Source : www.maxisciences.com