Des exoplanètes en danger autour des étoiles doubles - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/01/2013 à 00h09 par kannie.


DES EXOPLANÈTES EN DANGER AUTOUR DES ÉTOILES DOUBLES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des exoplanètes en danger autour des étoiles doubles

La recherche d'exoplanètes autour d'étoiles binaires :
Alpha du Centaure et Proxima du Centaure

 

Une simulation numérique a montré que l'orbite des étoiles appartenant à un système binaire est loin d'être un havre de paix, même lorsque les deux étoiles sont très éloignées l'une de l'autre.

La majorité des étoiles vivent en couple. Si les deux membres d'un tel système binaire sont proches l'un de l'autre, la formation de planètes peut être difficile, voire impossible, en raison des effets gravitationnels qui rendent leurs orbites instables (de rares planètes ont cependant été détectées dans des systèmes binaires).

Que se passe-t-il quand les deux étoiles sont distantes ? Des planètes peuvent se former autour d'une des deux étoiles, mais Nathan Kaib, de l'Université Queen, au Canada, et ses collègues ont montré qu'elles finiront par être notablement perturbées, voire éjectées du système stellaire, par l'étoile compagnon.

Dans un système binaire, les deux étoiles tournent autour du centre de gravité commun. Les astrophysiciens ont simulé sur ordinateur l'évolution de plusieurs milliers de systèmes binaires, dont les membres étaient éloignés l'un de l'autre de plus de 1 000 unités astronomiques (l'unité astronomique, ou UA, est la distance de la Terre au Soleil).

À titre de comparaison, Neptune gravite en moyenne à 30 UA du Soleil. Ces systèmes binaires «lâches» sont soumis à des forces de marée galactique (créées par l'ensemble des étoiles, du gaz et de la poussière de la galaxie) et aux effets gravitationnels d'étoiles passant à proximité (à moins de 100 000 UA).

En conséquence, les trajectoires des deux étoiles deviennent de plus en plus elliptiques. Les simulations montrent qu'au bout d'une durée de l'ordre du milliard d'années, les étoiles finissent par passer assez près l'une de l'autre (moins de 100 UA) à chaque révolution. La trajectoire des planètes éventuellement présentes est alors notablement perturbée.

Les planètes de faible masse, similaires à la Terre, rentrent souvent en collision avec leur étoile, tandis que d'autres sont éjectées du système stellaire.

 

Un article de Guillaume Jacquemont, publié par pourlascience.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Guillaume Jacquemont

Source : www.pourlascience.fr