Des crédits carbone accordés à des OGM - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/01/2013 à 21h51 par Jacky.


DES CRÉDITS CARBONE ACCORDÉS À DES OGM

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des crédits carbone accordés à des OGM

 
Titre initial :
INTERNATIONAL – Réchauffement climatique : des crédits carbone accordés à des OGM

 

Évoquée pour la première fois en 2003 lors de la conférence des parties au Protocole de Kyoto (Milan, Italie), la question de l'attribution de crédits carbone pour des cultures génétiquement modifiées refait surface, dix ans après.

En effet, l'entreprise étatsunienne Arcadia BioScience a demandé, en avril 2012, à l'Agence des Nations unies en charge de l'application du Protocole de Kyoto (Unfccc) d'accréditer une de ses technologies pour que les paysans qui l'utilisent bénéficient de crédits carbone.

Il s'agit d'un procédé qui améliore l'efficacité de l'utilisation de l'azote par les plantes (en anglais : Nitrogen Use Efficiency - NUE). En effet, les engrais industriels contenant de l'azote émettent du protoxyde d'azote.

Ce dernier est un gaz à effet de serre environ 300 fois plus puissant que le CO2. L'Inra estime que « en France, l'agriculture contribuerait à 76% de ses émissions, essentiellement par la transformation des produits azotés (engrais, résidus de récolte...) dans les sols agricoles ».

Le 19 décembre 2012, l'entreprise annonçait par voie de presse que le Conseil exécutif du mécanisme de développement propre (ou en anglais « Clean Development Mecanism - CDM) ») au sein de l'Unfcc avait homologué cette technologie. Cependant, cette homologation doit être confirmée tous les ans au regard de la réalité des réductions des gaz à effet de serre (GES) générées par le projet.

Cette technologie, mise au point en collaboration avec Ningxia Academy of Agricultural and Forestry Sciences (NAAFS, Chine), est actuellement testée en champs sur plusieurs cultures. Arcadia BioScience a signé des accords de licence avec Monsanto pour une exploitation de cette technologie sur le colza (2005), avec Dupont sur le maïs (2008), avec Vilmorin sur le blé (2009), avec United State Sugar Corporation sur la canne à sucre (2012) et avec SESVanderHave sur la betterave à sucre. Les premières semences sont attendues pour 2016, annonce l'entreprise.

Dès 2010, le journal Le Monde rapportait que « selon plusieurs organisations de défense de l'environnement, la moitié des économies de gaz à effet de serre financées dans les pays du Sud sous l'égide des Nations unies, grâce au mécanisme de développement propre (MDP), serait largement fictive et aurait surtout permis à l'industrie chimique d'engranger de substantiels subsides.

Pire, la méthodologie définie par les Nations unies “augmente les émissions totales au lieu de les diminuer”, dénoncent CDM Watch et Noé 21 ». Plus précisément, les variétés utilisant la technologie NUE sont des variétés hybrides génétiquement modifiées nécessitant de nombreux pesticides.

La solution au changement climatique passera par une modification importante et radicale des pratiques culturales et non par une technique qui n'a pour but que de donner une image plus verte à l'agriculture intensive et industrielle.

Cette technique NUE fait partie de l'ensemble de la politique de greenwashing de l'industrie agro-alimentaire, au même titre que la labellisation pour le moins étonnante (d'aucuns diront scandaleuse) du « soja durable » (OGM !) en Amérique latine.

 

Un article de Christophe Noisette, publié par infogm.org et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Christophe NOISETTE

Source : www.infogm.org