Des brevets contre l'Humanité : "les pirates du vivant", propriétaires de nos vies ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/04/2014 à 17h00 par Jacky.


DES BREVETS CONTRE L'HUMANITÉ : "LES PIRATES DU VIVANT", PROPRIÉTAIRES DE NOS VIES ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Des brevets contre l'Humanité : "les pirates du vivant", propriétaires de nos vies ?

 

Note préliminaire de Jacques :

 

ATTENTION, Mesdames et Messieurs, ceci n'est pas une plaisanterie, mais une réalité qu'aucun être humain normalement constitué n'aurait osé imaginer, ou seulement pour faire peur aux âmes avides de sensations fortes.

Oui, pendant que le gros du troupeau se laisse endormir par une multitude de faits divers sans importance, repris en boucle par les télévisions et la presse traditionnelle (détenues par quelques milliardaires), Monsanto, Google et Bill Gates, sont en train de devenir propriétaires de nos vies et de notre avenir.

Tous ces gens, avec l'aide de nombreux collaborateurs, conscients ou inconscient, aiment avant tout le pouvoir et l'argent. C'est comme çà ! Ils rêvent tous de vivre éternellement dans une société sécurisée, robotisée, informatisée, contrôlée. Ils rêvent d'éradiquer toute maladie, toute délinquance, tout terrorisme, alors qu'ils n'ont même pas conscience d'être eux-mêmes les virus et les vecteurs de tout ce qu'ils rejettent.

Ils ont développé un tel cerveau gauche, que le droit est complètement hypertrophié. Ce qu'ils cherchent à développer est une énorme machine virtuelle, incapable d'imagination, fermée à toute créativité, à toute empathie, à tous sentiments, à toutes sensations. Bref, ils pensent, analysent, décortiquent sans aucune vison d'ensemble. Ils ont perdu toute relation avec la Nature, avec le vivant. Ils n'imaginent même plus toutes les interconnections possibles avec l'infinie biodiversité de la Terre et de l'Univers.

Sans vouloir faire de comparaison, qui aurait pensé qu'un certain Adolph Hitler allait mettre en place et acter le pire crime contre l'humanité ? Ses intentions étaient à peine voilées mais prévisibles pour ceux qui savaient lire entre les lignes.

Et comment l'Europe, à une époque pas si lointaine, a-t-elle pu devenir une dictature ? Tout bêtement parce qu'il y a eu des collaborateurs actifs.

Aujourd'hui, nous sommes confrontés à la même logique de puissance et de domination par des individus qui ont développé au cours du temps, une déformation physique telle, que les conséquences feront pâle figure à côté d'une pandémie !

De quelle maladie ou déficience physique s'agit-il ?

C'est justement le développement d'un cerveau gauche surdimensionné évoqué plus haut !

Et par conséquent, une atrophie du cerveau droit. Est-ce grave docteur ?

Oui, c'est grave ! Parce que cette maladie provoque un déséquilibre qui nous fait perdre toute notion d'empathie. Ce n'est pas une maladie rare, il n'y a pas de médicaments pour la soigner et elle se propage insidieusement à travers le monde entier.

Le pire, est qu'elle donne l'impression, à ceux qui en sont atteints, d'être intelligents !

Elle est détectable par l'observation du comportement. Les "malades" analysent tout, décortiquent, dissèquent, mettent dans des cases, pensent qu'on peut empiler, retirer, remplacer les cases comme on veut, sans se rendre compte que toutes les cases sont en relation les unes avec les autres. Ils ont perdu toute vision globale, n'ont plus conscience de la diversité utile qu'ils cherchent à réduire à sa plus simple expression.

Pour eux, l'harmonie ne peut exister que dans un système maîtrisé, virtuel, géré par des courbes et des robots.

Si nous ne faisons rien, nous allons non seulement tout droit vers la soumission et la privatisation de tout être vivant sur la Terre, mais aussi vers la démence et la fin de notre civilisation. Nous avons besoin de notre cerveau gauche pour évoluer dans notre quotidien et nous développer dans notre milieu matériel.

Mais sans le cerveau droit, nous n'avons plus de contact avec d'autres réalités, d'autres dimensions, ni de contact avec nous-mêmes, donc avec les autres. Nous n'avons plus de vision globale, nous nous fermons à tous les champs des possibles et donc nous mourons. L'expérience de la Totalité prend fin !

C'est ce monde là que vont finaliser Monsanto, Google et Bill Gates. Ils sont persuadés que leur monde est le meilleur (pour eux). Ils affirment vouloir nous protéger contre la Nature, la délinquance, le terrorisme, alors que ce sont eux les éléments perturbateurs, les vecteurs de maladies et du terrorisme.

Ce sont eux qui, pour de l'argent, monopolisent l'attention et uniformisent le monde qu'ils touchent. Ce sont eux qui créent la pauvreté en prétextant lutter contre. Eux encore qui pillent les ressources en échange de confort et de démocratie.

Ce sont eux les serpents à sang froid, en lesquels il faudrait croire.

Ce sont eux, les atrophiés du cerveau droit qui ont perdu tout lien avec la Nature.

Depuis leurs écrans d'ordinateurs, ils nous conduisent vers une catastrophe mondiale, vers la démence.

Ô combien il est difficile d'expliquer à des atrophiés du cerveau droit, que la vie est un partage, que l'intelligence ne se réduit pas à des documents comptables ou des robots.

Difficile aussi de leur expliquer qu'ils ne sont pas propriétaires du monde, qu'il existe d'autres réalités, même économiques et financières, que les peuples ont le droit de continuer à pratiquer leurs rites, leur médecine. Qu'ils ont le droit de conserver leurs savoirs traditionnels que nous avons nous-mêmes oublié. Qu'ils ont enfin le droit de ne pas tomber malades au contact d'une civilisation chimique et polluée.

L'idée même de la privatisation du vivant ne peut venir que d'un esprit étroit et individualiste. Ce dernier conduit à l'isolement et par conséquent à la MORT.

Poursuivre sur ce chemin mettra un terme à la fantastique expérience de la Totalité que nous avions entreprise, malgré les couacs passés et à venir.

Nous avons le choix, c'est là notre liberté.

 

 

Une guerre contre l'humanité, telle est la finalité effrayante provoquée par le brevetage du vivant et le contrôle sur les semences mondiales.

Dans cette conférence donnée à l'ENS Rennes, Marie-Monique Robin explore la course aux brevets sur le vivant, qui s'apparente à une véritable guerre contre l'humanité. En effet, des multinationales comme Monsanto sont tout simplement en train de prendre le contrôle de l'alimentation mondiale, en détruisant la biodiversité et en s'octroyant un monopole sur les semences à l'échelle de la planète.

 

 

Marie-Monique Robin traite, entre autres, les sujets suivants :

- Biopiraterie (cas du haricot jaune du Mexique)

- 3 critères d'attribution des brevets : nouveauté du produit, l'inventivité dans sa conception, le potentiel industriel de son utilisation

- Jusqu'en 1980 les organismes vivants étaient exclus du brevetage

- 1980 la Cour suprême des Etats-Unis permet qu'un micro-organisme soit breveté : "tout ce qui est sous le soleil et qui est touché par l'homme peut être breveté"

- Privatisation du vivant, une dérive du droit commun des brevets (violation des textes). Une simple description faite en laboratoire devient brevetable

- En 2005, l'Office des brevets de Washington : 20% de brevets sur le vivant

- Monsanto, entre 1983 et 2005 : 647 brevets liés à des plantes

- En 2000, blé Round up ready de Monsanto (Canada, USA)

- La police des gènes de Monsanto, contre les agriculteurs, avec des "enquêtes" à leur insu

 

 

- Problème de rotation des cultures avec des repousses de la précédente culture résistantes au Round up

- Un contrôle du marché des aliments par quelques firmes, en s'emparant du marché des semences. "Qui contrôle les semences, contrôle les peuples"

- OGM : principe d'équivalence en substance (aucune valeur scientifique)

- 1997, Monsanto et l'introduction des OGM en Argentine (23 millions d'hectares en OGM aujourd'hui). Conflit sur les royalties rétroactives réclamées par Monsanto

- Le lobby des producteurs d'OGM veut faire instaurer une reconnaissance universelle des brevets sur le vivant

- Article 27.3 (b) de l'OMC

- Danger pour l'humanité

- Vandana Shiva : "figure de proue de l'opposition aux brevets sur le vivant"

 

 

- La Fondation Bill et Melinda Gates a acheté 500 000 actions de Monsanto. "Bill Gates travaille à ouvrir des nouveaux marchés aux firmes américaines. Ce n'est pas un philanthrope, pas du tout..."

 


Qu'en pense notre Président ?

 

- Il faut cultiver la biodiversité dans les champs pour combattre l'éradication des espèces et des variétés dans chacune de ces espèces ; c'est la souveraineté alimentaire de l'humanité qui est en jeu.

 

Un article de Nina K, publié par agoravox.tv et relayé par SOS-planete

 

Google et les transhumanistes

LE BREVETAGE DU VIVANT

Dernier arrêt avant la fin d'un monde prométhéen

 

L'imagination est plus importante que le savoir. Albert Einstein

Estimation de la fin des ressources : une exclusivité de SOS-planete

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Nina K

Source : www.agoravox.tv