Des astres pour méditer - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/11/2011 à 21h15 par Jacques.


DES ASTRES POUR MÉDITER

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 
En astrophysique, un mystère de plus de deux mille ans vient d'être levé: celui de l'étoile RCW86. Consignée dans des grimoires chinois, elle était vue par certains comme l'étoile que les mages auraient suivie. Or les calculs précis montrent qu'elle est apparue en 185 avant J.-C. déjà. Très brillante, elle est restée huit mois dans le ciel avant de disparaître.

Les scientifiques viennent de découvrir que c'était une supernova, un ensemble de phénomènes lumineux issus de la mort d'une étoile. Les astres sont très présents dans le récit biblique. Parmi les plus célèbres, l'étoile dite du «berger», qui aurait brillé la nuit de la naissance du Christ. «Les astres ont souvent été associés à la naissance de grands personnages. C'est une manière de donner une dimension cosmique à l'événement», explique le pasteur Olivier Calame, passionné d'astrophysique.

Dans l'Antiquité, le peuple hébreu est le premier qui «comprend que ces créatures ne sont pas des dieux, mais nous invitent à la rencontre avec le Créateur», dit Olivier Calame. Ainsi, l'expression «J'en prends à témoin le ciel et la terre» montre que dans la Bible le cosmos est un moyen de relier l'humain avec Dieu.

Avec l'invention de l'électricité, ce lien tend à se perdre. Au lieu de dormir ou de regarder les étoiles la nuit tombée, nous sommes désormais accaparés par ce qui se passe sur terre. «Beaucoup d'humains ne vivent plus qu'en une seule dimension, celle de l'horizontalité. Nous sommes absorbés par la consommation, la politique, les affaires de la société... réfléchir plus loin et interroger le sens de la vie nous fait souvent peur», remarque le pasteur.

 

 

Le remède? Observer le ciel nocturne. «Imaginez: il existe plus de cent milliards d'étoiles dans chacune des cent milliards de galaxies, voire plus, qui composent l'univers», note avec enthousiasme Olivier Calame. «Cette immensité nous ramène à notre petitesse, à notre fragilité, et donc à une humilité profonde, qui invite au lâcher prise et à la confiance», conclut-il joliment.

 

Un article de A.J., publié par bonnenouvelle.ch

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : A.J.

Source : www.bonnenouvelle.ch