Ce bébé Langur chinois -en voie d'extinction- est roux à la naissance. Adulte, il devient noir !

Des algues sur les murs pour économiser l'énergie - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/02/2013 à 15h53 par kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Des algues sur les murs pour économiser l'énergie

Cette biofaçade serait en fait composée d'une multitude de bassins directement fixés sur les parois, et qui présenterait d'importants avantages

 

SymBio2-BOX : c'est le nom quelque peu barbare de ce qui deviendra peut-être, dans un futur plus ou moins lointain, une norme du bâtiment. Il s'agit en fait du fruit du travail de l'agence X-TU Architects, du laboratoire GEPEA de l'Université de Nantes et de la société Algosource Technologies, qui ont toutes trois collaboré pour créer une biofaçade dans laquelle s'ébattent des micro-algues.

L'idée est partie d'un simple constat : sur les façades des bâtiments, les ouvertures (fenêtres...) représentent rarement plus de 50% de la surface totale. Pourquoi alors ne pas utiliser les 50% restants, délaissés alors qu'ils sont exposés en plein soleil, et en tirer profit ?

? Le premier d'entre eux serait de permettre des économies d'énergie : en ajoutant une couche aux parois, les déperditions d'énergie sont moindres.

? Le deuxième, c'est de permettre l'utilisation d'eaux usées pour ces cultures : autant de volumes qui n'iront pas dans les égouts.

? Troisième avantage : la culture de microalgues permet la captation de CO2 et la production d'O2.

Mais les concepteurs de SymBio2-BOX voient plus loin que cela, et estiment que cette biofaçade leur permettrait de réaliser une économie d'énergie de l'ordre de 80% par rapport à un procédé de culture d'algues en bassins classiques, ce qui permettrait aux producteurs d'algues de se lancer sur le marché de l'alimentaire.

Il ne faut pas oublier que demain, ce seront 8, 9 puis 10 milliards de bouches qu'il faudra nourrir, sans pour autant détruire la planète. Les techniques innovantes et efficaces, dont celle-ci, seront alors bonnes à prendre.

D'ailleurs, si l'on en croit les récentes projections de chercheurs, les villes sont amenées à prendre de plus en plus d'importance : d'ici 2030, ce sont 1,5 milliards de personnes supplémentaires qui habiteront en ville de par le monde.

Quant à la surface des aires urbaines, alors qu'elle ne représentait que 0,5% des terres en l'an 2000, elle est appelée à tripler dans les vingt prochaines années. Autant de nouveaux immeubles, et de nouvelles façades, que les microalgues pourraient coloniser bien plus vite qu'on ne le pense.

Mais avant de partir à la conquête du monde, une première biofaçade va être édifiée dès cette année à Saint-Nazaire, pour une expérimentation en conditions réelles.

Croisons les doigts pour que les tests s'avèrent concluants.

 

Un article publié par univers-nature.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Univers-Nature

Source : www.univers-nature.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.