Vu l'état de stress ambiant, se profile l'idée de ne plus s'informer à la télé, ni sur les réseaux!

Dépendance en protéines végétales et OGM : des collectivités s'engagent pour en sortir - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/09/2010 à 08h39 par Apache.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Dépendance en protéines végétales et OGM : des collectivités s'engagent pour en sortir


.

Quel raport peut-il y avoir entre une cuisse de poulet et la monoculture du soja en Amérique latine ?

Les élevages européens reposent sur l'importation massive de soja en provenance du continent américain.

Et pour cause : le soja est une nourriture incontournable du modèle d'élevage intensif car ses qualités protéiques permettent une croissance rapide des animaux...

Outre le fait que la culture du soja conduit à la déforestation, près de 70% du soja américain est génétiquement modifié pour tolérer le Round-Up.

.../...

A défaut d'action politique déterminante au niveau national ou européen, les collectivités locales prennent le relais soit en cherchant à participer à la structuration de l'offre sans OGM, soit en développant les débouchés et la demande sans OGM.

Certaines font les deux.

Petit tour d'horizon non exhaustif des initiatives dans nos régions.

Côtes d'Armor et Poitou-Charentes : conditionnement des aides et soutien technique aux agriculteurs

Les départements et les Régions octroient des aides à l'agriculture : pour la construction de bâtiments, pour le développement de certaines filières, pour l'agriculture bio, etc.

Des collectivités ont choisi de poser des conditions à l'octroi de ces aides : ne pas cultiver ou ne pas utiliser d'OGM sur l'exploitation.

Ainsi, depuis janvier 2008, le Conseil général des Côtes d'Armor conditionne ses aides aux agriculteurs à l'absence de production de cultures GM sur l'exploitation.

.../...

Seine Maritime : le « sans OGM » du champ à la fourchette

En 2004, la Seine-Maritime a pris des engagements sur la question des OGM, notamment le développement de repas de qualité issus de produits locaux et sans OGM.

Six ans plus tard, la démarche a permis la mise en place de 150 000 repas « agriculture durable » par an (3 à 4 repas par collège et par an en moyenne).

L'absence d'OGM est exigée dans les produits végétaux mais également dans l'alimentation donnée au bétail.

.../...

Rhône-Alpes : l'accompagnement des éleveurs vers l'autonomie alimentaire

La région Rhône-Alpes a mis en place un véritable dispositif d'accompagnement des agriculteurs pour développer l'autonomie des exploitations en aliments du bétail.

La démarche présente plusieurs enjeux parmi lesquels diminuer les coûts de production, et éviter le recours aux OGM.

.../...

Du Côté Des initiatives privées

Les consommateurs souhaitent pouvoir acheter des produits issus d'animaux nourris sans OGM et certaines entreprises ou groupements de producteurs veulent répondre à cette demande.

Au premier rang bien sûr, l'agriculture biologique interdit l'utilisation des OGM dans l'alimentation des animaux.

Viennent ensuite nombre d'AOC fromagères : 21 fromages AOC sur 46 excluent les OGM de l'alimentation des animaux.

.../...

Comment se passer du soja OGM ?

Il existe la filière de soja tracé, principalement issue de l'État du Parana au Brésil, mais aussi d'Inde et d'Ukraine.

L'aprovisionnement des fabricants d'aliments pour bétail est parfois difficile car la production de soja non GM du Paraná au Brésil est en diminution au profit de celle de soja GM.

La filière du soja français est aussi une bonne alternative.

Ce soja, garanti 100% non GM et produit localement, présente des risques moindres de contamination.

Les surfaces françaises concernées par le soja sont de l'ordre de 38 000 ha (soit seulement 0,1_% de la SAU française).

Mais surtout, on peut réduire l'aport en soja dans l'alimentation animale.

De nombreux végétaux, tels que le lupin, la luzerne, la fèverole ou encore le pois, adaptés à nos sols et climats, constituent une solution pour diversifier l'aport en protéines.

Remettre progressivement les vaches à l'herbe peut aussi être envisagé, notamment avec le séchage en grange.

Pour lire la totalité de cet article, cliquer sur "Source"

Le point sur les OGM

.

Auteur : Anne FURET

Source : www.infogm.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Apache
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.