Décryptage de l'ADN : une formidable avancée - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/12/2010 à 17h06 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Décryptage de l'ADN : une formidable avancée



Des centaines de chercheurs qui participent au projet modENCODE ("model organism Encyclopedia of DNA Elements") ont analysé en profondeur les génomes d'une mouche et d'un ver.

Grâce à ces données, la génétique fait un pas de géant.

Science et Nature ont publié simultanément quatre articles qui dévoilent les résultats de travaux effectués par le consortium modENCODE.

Ces chercheurs ont collecté les données de leurs analyses du génome d'un ver nématode et d'une mouche drosophile.

Bien que l'ADN de ces deux espèces ait déjà été séquencé en 1998 et en 2004, il était jusqu'ici impossible de déchiffrer ce matériel génétique.

Grâce à des technologies de pointe, les scientifiques ont réussi à identifier et à comprendre le génome de ces deux espèces.

En effet, décrypter le code génétique des êtres vivants est extrêmement complexe.

Si jusqu'en 2000 les scientifiques croyaient que l'ADN était uniquement composé de gènes qui codaient des molécules ayant chacune une fonction précise, depuis, d'autres découvertes ont changé cette vision réductrice des choses.

En réalité, une autre partie du code génétique est à prendre en compte.

Il s'agit de ce qui a été baptisé la "matière noire du génome" et qui représente 5% de l'ADN.

Un chercheur de l'Inserm, Carl Herrmann, explique également que "la chaîne d'ADN est enroulée sur des protéines comme une pelote de laine dans le noyau des cellules.

La géométrie de cet enroulement appelé chromatine joue également un rôle dans l'expression des gènes".

L'objectif poursuivi par modENCODE était de parvenir à expliquer le rôle exact que jouaient respectivement la matière noire et la chromatine.

Grâce aux travaux réalisés, il devient désormais possible de comprendre "la complexité du fonctionnement du matériel génétique d'un être structuré tout en validant les techniques qui ont permis cette analyse", poursuit Carl Hermann.

A partir de ces données, à terme, il sera également possible de décrypter le génome humain, si ce n'est que celui-ci est dix fois plus long.

Ce décryptage permettrait par exemple de prédire à l'avance la taille, la forme et le fonctionnement entier d'un organisme, uniquement à partir de ses données ADN.

"Je ne sais pas si ce sera possible un jour, mais dans un futur proche on devrait déjà arriver à déterminer à quels moments certains gènes vont s'activer, sous quelles conditions et avec quels effets, simplement en regardant le code génétique", conclut le scientifique.

Découvrez Une nouvelle Humanité!
 
 
Devenez lanceur d'alertes
 
 
SOS-planete, le site géant! ... Etat de santé réel de la planète


Source : www.maxisciences.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr