Découvrez les zones du globe les plus riches en biodiversité ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/09/2011 à 10h56 par Kannie.


DÉCOUVREZ LES ZONES DU GLOBE LES PLUS RICHES EN BIODIVERSITÉ !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Découvrez les zones du globe les plus riches en biodiversité !

Lac Gunn (Nouvelle Zélande)

 

Alors qu'une équipe de biologistes marins vient de rendre une étude affirmant qu'à peine 4 % de la superficie des océans, contient 84 % des espèces de mammifères marins, Bioaddict dresse un état des zones du monde où la biodiversité est la plus abondante.

Des biologistes marins de l'université de Standford et de l'Universidad Nacional Autónoma de México (Unam) viennent d'identifier 20 zones d'importance capitale (dites "hotspots") pour la biodiversité marine. La protection de 9 d'entre elles qui correspondent à 4 % de la superficie des océans permettrait de sauver 84 % des 129 espèces de mammifères marins recensées sur Terre.

En compilant les données accumulées sur ces animaux, ils ont réalisé une carte indiquant la richesse spécifique en mammifères marins, c'est-à-dire le nombre d'espèces différentes par zone du globe.

Voici les 9 zones les plus riches en mammifères marin, à protéger en priorité (on remarque qu'elles sont principalement situées dans les eaux tempérées) :

les côtes sud-africaines (courants Benguela et Aghulas)

le sud-ouest de la Patagonie en Argentine

le sud australien et la grande barrière de corail

le Golfe de Californie, au large du Mexique

le courant Humbold, au large du Pérou

l'archipel de Nansei Shoto au Japon

les côtes néo-zélandaises

les côtes nord-ouest africaines

les côtes nord-ouest américaines

Aussi étonnant que cela puisse paraître, "c'est la première fois que la répartition mondiale des mammifères marins a été compilée et présentée sous forme de carte", ont souligné Sandra Pompa et Gerardo Ceballos, co-auteurs de l'étude.

Protéger les milieux avant de protéger la biodiversité

Malheureusement, si ces zones sont les plus riches en biodiversité marine, les experts de la très sérieuse Académie nationale des Sciences américaine font remarquer que 70 % d'entre-elles sont gravement menacées par les activités humaines.

Le message de cette étude est donc limpide : si nous ne pouvons guère sauver les espèces encore non découvertes à ce jour, nous devons protéger ces "hotspots" riches en biodiversité !

L'idée qu'il faut concentrer les actions de conservation sur les zones les plus riches en biodiversité semble s'imposer. En effet, de plus en plus d'études appelant à une organisation globale de la protection de l'environnement se multiplient, suggérant ainsi de rationaliser les dépenses et de territorialiser les différentes actions.

Les chercheurs multiplient la publication de cartes globales indiquant ces points chauds de biodiversité.

Ces cartes constituent ainsi de précieux outils qui devraient inspirer les pays concernés afin de mener des politiques d'aménagement du territoire dans le sens de la protection de la faune et de la flore.

Car il est encore temps d'agir.

C'est probablement en se basant sur ces points chauds que les décideurs politiques ont des chances d'atténuer la sixième crise d'extinction des espèces, provoquée par l'homme.

A condition toutefois, de ne pas concentrer tous les efforts sur ces points chauds, au risque de voir la faune et la flore de la planète confinées dans les réserves protégées.

Voici les 34 points chauds identifiés par l'équipe de Norman Myers :

Amérique

Province floristique de Californie
Bois de pins et chênes de Madrean
Amérique centrale
Caraïbes
Tumbes-Chocó-Magdalena
Andes tropicales
Cerrado
Forêt atlantique
Forêts pluviales tempérées valdiviennes

Europe

Bassin méditerranéen
Caucase

Afrique

Corne africaine
Afromontane orientale (Sud-ouest de la Péninsule arabique et montagnes entre l'Éthiopie au Zimbabwe)
Forêt guinéenne de l'Ouest africain
Forêts côtières d'Afrique orientale
Madagascar et îles de l'Océan Indien
Succulent Karoo (Ouest de l'Afrique du Sud et Sud-ouest de la Namibie)
Maputaland-Pondoland-Albany (Côte est de l'Afrique du Sud)
Région floristique du Cap (Sud-ouest de l'Afrique du Sud)

Asie

Désert irano-anatolien
Montagnes d'Asie centrale
Himalaya
Montagnes de la Chine Occidentale
Japon
Ghâts occidentaux
Indo-Burma (Birmanie au Sud de la Thaïlande)
Sundaland (Péninsule malaise, Singapour, Brunei, Bornéo, Sumatra, Java et Bali)
Philippines
Wallacea (Sulawesi, Petites îles de la Sonde, Moluques et Timor)

Océanie

Mélanésie orientale (Archipel Bismarck, îles Salomon et Vanuatu)
Polynésie et Micronésie
Nouvelle-Calédonie
Sud-Ouest de l'Australie
Nouvelle-Zélande

 

Un article de Alicia Muñoz, publié par BIOaddict

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Alicia Muñoz

Source : www.bioaddict.fr