Saez chante "Tous les gamins du monde" - Vidéo clip musical

Découverte du plus petit vertébré du monde - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/01/2012 à 16h49 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Découverte du plus petit vertébré du monde

 

Des biologistes américains ont découvert en Nouvelle-Guinée le plus petit des vertébrés jusqu'à présent répertoriés : une grenouille d'en moyenne 7,7 millimètres.

Cette minuscule grenouille qui repose sur une pièce d'un cent américain détient un nouveau record. Il s'agit du plus petit des vertébrés jusqu'à présent répertoriés dans le monde entier.

L'amphibien a été découvert en Nouvelle Guinée par une équipe de chercheurs provenant de diverses institutions des États-Unis.

La trouvaille a fait l'objet d'une publication dans la revue américaine PLoS ONE.

"Cela n'a pas été facile de repérer cette grenouille étant donné sa taille réduite et aussi le fait que le mâle a un cri d'insecte durant la période des amours" rapporte Christopher Austin, principal auteur de l'étude et conservateur du département d'herpétologie au musée d'histoire naturelle de Louisiane.

Enthousiaste, il ajoute : "la Nouvelle-Guinée est un haut lieu de la biodiversité et tout ce que nous y découvrons fait avancer notre compréhension générale de la manière dont est générée et maintenue la biodiversité".

La nouvelle espèce de grenouille baptisée Paedophryne amauensis vient désormais supplanter le petit poisson d'Indonésie d'une moyenne de huit millimètres.

Le record de la plus grande taille est quant à lui détenu par la baleine bleue avec une moyenne de 25 mètres.

Jusqu'à présent certains scientifiques associaient les extrêmes de tailles des vertébrés aux espèces provenant uniquement de milieux aquatiques, un environnement propice à ce genre de développement.

Aujourd'hui, la découverte du nouvel amphibien vivant sur la terre ferme vient remettre en question cette théorie.

"Nous pensons que ces créatures ne sont pas une bizarrerie biologique mais qu'elles appartiennent à une famille écologique jusqu'alors inconnue car elles occupent un créneau d'habitat que nul autre vertébré n'habite" conclut Christopher Austin cité par l'AFP.

 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Maxi Sciences

Source : www.maxisciences.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.