Découverte de 657 nouvelles îles-barrières - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/04/2011 à 16h47 par Tanka.


DÉCOUVERTE DE 657 NOUVELLES ÎLES-BARRIÈRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Découverte de 657 nouvelles îles-barrières

 
Des scientifiques américains ont identifié 657 îles-barrières restées jusqu'ici négligées ou mal classées. La surface terrestre en compte désormais 2.149 réparties le long des continents.

C'est une découverte surprenante qu'ont fait les chercheurs de l'Université de Duke et du Meredith College en Caroline du Nord aux Etats-Unis. En utilisant des images satellites, des cartes topographiques et des diagrammes de navigation, ceux-ci ont révélé l'existence de 657 nouvelles îles-barrières portant le total à 2.149 îles.

Un nombre considérablement supérieur aux 1.492 îles identifiées en 2001 grâce à une étude n'utilisant pas d'images satellites. Présentes depuis le début, ces nouvelles îles-barrières auraient en fait, selon les chercheurs, été négligées ou mal classées par les études précédentes.

Réparties le long des continents, les îles-barrières sont des longs et étroits dépôts de sable et de sédiments séparés des côtes par des estuaires ou des lagons. Au total, celles-ci forment près de 21.000 kilomètres de chaînes sur toute la planète et constituent à peu près 10% des littoraux continentaux terrestres. Selon les observations, 74% de ces îles sont réparties dans l'hémisphère nord dont 405 au large des côtes des Etats-Unis.

Auparavant, les scientifiques pensaient que de telles îles ne pouvaient exister dans des lieux où les marées saisonnières dépassent les 4 mètres. Mais la nouvelle étude a localisé la plus longue chaîne à proximité des côtes équatoriales du Brésil où les marées de printemps atteignent jusqu'à 7 mètres.

Ainsi, les chercheurs ont expliqué que les recherches précédentes n'avaient pas identifié ces îles-barrières en raison de la basse résolution des images satellites utilisées qui ne montrait pas de nette séparation entre la chaîne et la forêt mangrove.

Un manque de précision qui s'est ajouté aux critères de la marée conduisant à une mauvaise identification, selon Matthew L. Stutz, l'un des auteurs de la découverte détaillée dans la revue Journal of Coastal Research. "Nous avons montré que partout où il y a un morceau de terre à proximité d'une côte, une réserve raisonnable en sable, assez de vagues pour déplacer le sable ou les sédiments, et une hausse récente du niveau de la mer, des îles-barrières existent", a expliqué Orrin H. Pilkey, membre de l'équipe de recherches.

Des îles à protéger

Îlots de terre un peu particuliers, les îles-barrières se forment, s'érodent, migrent et se reconstruisent en quelque temps sous l'effet des vagues, marées, courants et autres phénomènes physiques océaniques. En annonçant leur découverte, les chercheurs ont ainsi souligné l'importance de classer et d'étudier ces chaînes afin que l'on soit capable de prédire si l'une d'entre elles est menacée de disparition.

Face au risque qui pèse sur les littoraux et à la montée du niveau de la mer, les scientifiques s'inquiètent du sort de ces îles au rôle pourtant fondamental, craignant qu'elles deviennent "des cibles faciles incapables de répondre aux changements apparaissant", comme l'a indiqué le Pr Pilkey.

 

Un article de Info rédaction, publié par Maxisciences

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Maxisciences

Source : www.maxisciences.com