Découverte d'une forêt fossilisée dans l'Arctique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/12/2010 à 14h22 par Fred.


DÉCOUVERTE D'UNE FORÊT FOSSILISÉE DANS L'ARCTIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Découverte d'une forêt fossilisée dans l'Arctique



Une forêt fossilisée récemment découverte sur une île de l'Arctique canadien où aucun arbre ne pousse plus jette un nouvel éclairage sur la manière dont les plantes se sont jadis adaptées aux changements climatiques.

Ces données pourraient permettre aux scientifiques de mieux prédire l'impact du réchauffement climatique dans l'Arctique.

L'ancienne forêt a été découverte sur l'île d'Ellesmere, au nord du cercle arctique.

Elle contient des bouleaux, des mélèzes, des épinettes et des pins désséchés.

Elle a été trouvée par hasard en 2009 par le chercheur Joel Barker, de l'université Ohio State, lors d'un séjour de camping.

Muni d'une subvention de recherche, M. Grant est retourné l'été dernier explorer ce site qui a été enseveli par une avalance il y a de deux à huit millions d'années.

La fonte des neiges a récemment mis à jour les restes fossilisés de troncs, de feuilles et d'épines.

L'Arctique canadien contient une douzaine de forêts du genre, mais celle-ci se trouve la plus au nord.

Cette forêt existait à une époque où l'Arctique canadien est passé d'un climat plus chaud à son état frigide actuel.

Compte tenu de la faible diversité des espèces et de la petite taille des feuilles, les chercheurs croient que la forêt a peiné à survivre à la transition de forêt caducifoliée à forêt sempervirente.

Les chercheurs veulent maintenant examiner les cercles des arbres pour mieux comprendre l'impact des changements climatiques précédents sur les plantes et comment l'écosystème de la toundra arctique risque de réagir au réchauffement planétaire.

Depuis 1970, la température a augmenté de plus de 4,5 degrés presque partout dans l'Arctique, soit plus rapidement que le rythme du réchauffement climatique.

M. Barker veut aussi soumettre les restes de la forêt à des tests d'ADN.

Devenez lanceur d'alertes
 
 
SOS-planete, le site géant! ... Etat de santé réel de la planète






Auteur : Alicia Chang, The Associated Press | La Presse Canadienne

Source : fr-ca.actualites.yahoo.com