Découverte d'une contrebande de colonies d'abeilles - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/05/2012 à 21h09 par Fred.


DÉCOUVERTE D'UNE CONTREBANDE DE COLONIES D'ABEILLES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Découverte d'une contrebande de colonies d'abeilles

 

L'Administration fédérale des douanes (AFD), en étroite collaboration avec plusieurs services vétérinaires cantonaux, des inspecteurs des ruchers, la Société alémanique et grisonne d'apiculture et l'Office vétérinaire fédéral (OVF), a découvert une contrebande de colonies d'abeilles à grande échelle. Afin d'empêcher l'introduction de maladies des abeilles et de parasites, des dizaines de colonies ont dû être détruites.

Un tiers de l'alimentation mondiale dépend de la pollinisation des plantes par les abeilles. L'abeille occupe la troisième place du classement des animaux de rente utiles derrière les bovins et les porcs. Des pertes d'abeilles comme celles observées l'hiver dernier provoquent un important manque à gagner pour les apiculteurs.

Une société - qui prétendait avoir son siège dans le canton de Zoug - a tiré profit des pertes de colonies d'abeilles de l'hiver dernier en proposant à des apiculteurs de toute la Suisse des essaims artificiels sur internet au prix de 135 francs. Contacté par téléphone, le fournisseur faisait croire aux apiculteurs intéressés qu'il s'agissait d'abeilles suisses provenant essentiellement du canton du Tessin.

La Société alémanique et grisonne d'apiculture a signalé cette pratique au Service vétérinaire du canton de Zoug, lequel a soupçonné une contrebande, vu qu'il est impossible de constituer des essaims artificiels en cette période de l'année. Par ailleurs, il n'y avait pas de trace de cette société en Suisse centrale.

Informé de l'affaire, le Service des enquêtes de l'Administration des douanes a mené des investigations plus approfondies qui ont débouché le 1er mai 2012 sur la découverte d'importations illégales à différents postes de douane non desservis de la région de Rafz (ZH).

Des investigations supplémentaires menées par le Service des enquêtes des douanes suisses, les services vétérinaires cantonaux, les inspecteurs des ruchers et l'Office vétérinaire fédéral ont révélé que d'autres apiculteurs avaient importé des colonies d'abeilles illégalement.

Afin de prévenir l'introduction de maladies des abeilles et de parasites en Suisse, des dizaines de colonies (essaims artificiels) ont dû être détruites.

Menace pour la santé des abeilles indigènes

Les importations illégales d'abeilles comportent un risque élevé d'introduire en Suisse des agents pathogènes et des parasites dangereux comme le Petit Coléoptère des ruches ou les acariens Tropilaelaps.

La dangerosité de ces parasites est illustrée par exemple par l'acarien Varroa, introduit en Suisse il y a 25 ans environ à la faveur d'importations d'abeilles en provenance d'Asie.

Depuis que cet acarien a été importé en Suisse, nos apiculteurs doivent traiter régulièrement leurs colonies sous peine de les perdre toutes. L'acarien Varroa et les agents pathogènes véhiculés par ce parasite sont la cause principale de la mort des abeilles.

 

Un article de news.admin.ch

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.news.admin.ch