La matière dans tous ses états ou l'étendue de notre iGnorance : 96% de notre Univers est inconnu

Découverte d'un nouvel oiseau à Madagascar - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/03/2011 à 18h07 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Découverte d'un nouvel oiseau à Madagascar

 
Titre original : Mentocrex beankaensis : découverte d'un nouvel oiseau à Madagascar
 

Dans un récent numéro de la revue scientifique Zootaxa, des chercheurs malgaches et américains ont décrit une nouvelle espèce de râle des forêts sèches. Ce nouvel oiseau a été nommé Mentocrex beankaensis, après le genre Mentocrex endémique de Madagascar et le nom d'espèce beankaensis vient de la localité type, la forêt de Beanka au centre-ouest de Madagascar.

Cette espèce se distingue d'une autre apartenant au même genre mais connue de la partie orientale de l'île, par la taille, le plumage, et des caractères génétiques (ADN).

Cette découverte est le fruit des efforts conjugués des scientifiques de l'université d'Antananarivo, de l'Association Vahatra et du Laboratoire Moléculaire, Systématique et Evolution de Pritzker au Field Museum of Natural History de Chicago. Marie Jeanne Raherilalao et Steven Goodman ont mené l'étude morphologique. L'étude de la génétique moléculaire a été conduite par Nicholas Block.

Les forêts sèches de l'ouest de Madagascar ont été considérablement réduites. Le WWF a avancé que 97 % de la couverture forestière originelle dans cette partie de l'île a disparu depuis l'arrivée des humains il y a environ 2 500 ans.

Au cours des dernières décennies, ces forêts sèches ont été les sites de nombreuses découvertes d'espèces animales et végétales nouvelles pour la
science.
 


 

La forêt de Beanka est une zone largement intacte reposant sur une formation calcaire avec des pinacles acérés, connus sous le nom de tsingy en malgache. Elle est localisée dans une partie reculée de l'île, à 70 km à l'est de Maintirano et est gérée depuis fin 2007 par l'Association 'Biodiversity Conservation Madagascar' (BCM). Ce projet est financé par Bioculture (Mauritius) Ltd qui a lancé des programmes pour le développement socio-économique des communautés environnantes, la restauration forestière et la conservation du site.

Le directeur de la BCM, Aldus Andriamamonjy, explique : "Nous (BCM) avons adopté une aproche basée sur la participation des populations riveraines pour la conservation de cette forêt, pour remplir certains aspects de leur besoin économique et de leur développement et pour leur conférer une notion de la valeur du patrimoine naturel tels les organismes qui vivent dans leur forêt. Ces aspects sont essentiels pour la réussite de tout projet de développement et de conservation.

La découverte de cette nouvelle espèce d'oiseaux et d'autres organismes au cours de l'expédition de 2009 souligne l'importance de notre mission et l'unicité de la forêt de Beanka."

Entre fin octobre et début novembre 2009, l'Association Vahatra en collaboration avec BCM et d'autres institutions travaillant sur la flore et la faune de Madagascar, a conduit un inventaire biologique dans la forêt de Beanka, une zone d'environ 14 000 hectares. C'est à partir de cette prospection que la nouvelle espèce de râle, Mentocrex beankaensis, a été découverte.

Parmi les nouvelles espèces de plantes, d'invertébrés et de vertébrés identifiées, cet oiseau est le premier à être nommé. Dr Marie-Jeanne Raherilalao, enseignante-chercheuse à l'université d'Antananarivo et membre de l'Association Vahatra, dit que, "même après plusieurs décennies de recherche, la nature est toujours pleine de surprises, même pour des organismes tels que les oiseaux qui ont été intensivement étudiés.
 


 

La redécouverte dans la partie nord de l'île de la Fuligule Madagascar ou onjy, une espèce que l'on croyait éteinte et la découverte de cette nouvelle espèce de râle, en sont les preuves. Cela souligne l'importance de la recherche sur le terrain et des inventaires biologiques".

Madagascar est unique parmi les îles tropicales du monde et qui abrite une faune et une flore remarquables. Une grande partie de cette richesse naturelle ne se trouve nulle part ailleurs sur notre planète. Plusieurs organismes ont souvent une distribution très restreinte et qui sont connus comme des espèces micro-endémiques.

La description des nouvelles espèces d'oiseaux à Madagascar ou ailleurs dans le monde est relativement rare, la dernière nouvelle espèce trouvée dans les forêts sèches du sud-ouest de l'île étant en 1997.

'Mentocrex beankaensis' ou le Râle de forêt de Tsingy, son nom vernaculaire est connu dans quelques localités du centre-ouest de Madagascar, incluant le Parc National de Bemaraha, au sud de Beanka. L'aire de répartition connue de cette espèce couvre seulement une superficie d'environ 125 km de long et 5 km de large.

Cette découverte, selon Steve Goodman du Field Museum et de l'Association Vahatra, "souligne l'importance de conserver les vestiges des forêts sèches de l'ouest de Madagascar, qui détiennent encore de nombreux mystères à explorer, en particulier les espèces micro-endémiques comme le Râle de forêt de Tsingy".
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

 

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : La Rédaction (lematinal.com)

Source : www.lematinal.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.