Découverte d'un courant marin près des îles Kerguelen - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/04/2010 à 18h02 par frederic.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Découverte d'un courant marin près des îles Kerguelen

Cet écoulement océanique charrie 12 millions de mètres cubes d'eau froide par seconde à de très grandes profondeurs.

Un courant marin profond, au débit quarante fois supérieur à celui de l'Amazone, vient d'être mesuré par des scientifiques japonais et australiens sur le plateau de Kerguelen, dans l'océan Antarctique (Nature Geoscience, en ligne le 26 mai 2010).

Il charrie chaque seconde, à de très grandes profondeurs, 12 millions de mètres cubes d'eau froide dont la température moyenne ne dépasse pas 0 °C.

En raison du sel dissous dans l'eau de mer, l'océan ne gèle que lorsque la température descend en dessous de - 2 °C.

L'existence de ce phénomène naturel avait déjà été repérée, mais aucune donnée n'avait encore été collectée à ce jour. Il s'ajoute à deux courants identiques en mer de Weddell et de Ross .

«C'est incroyable de voir un écoulement aussi puissant. Avec des vitesses moyennes de plus de 20 centimètres par seconde mesurées pendant deux ans, c'est le plus puissant courant marin d'eau froide enregistré à trois kilomètres de fond», affirme Steve Rintoul, du Centre australien de recherche sur le climat, basé à Hobart, en Tasmanie.

Le courant profond de Kerguelen, comme ceux de Weddell ou de Ross, est produit par les vents très froids et très lourds (catabatiques) qui descendent des montagnes du continent antarctique.

En arrivant sur la côte, ils sont tellement forts qu'ils poussent la banquise au large. «Ces vents gravitationnels sont très denses, l'eau de surface se glace, se salinise et descend au fond», explique Sabrina Speich, du laboratoire de physique des océans à l'université de Brest.

Le courant profond du plateau de Kerguelen tout comme celui de Weddell et de Ross jouent un rôle important sur le climat. Ils contribuent, en effet, à augmenter les quantités de chaleur et de carbone que l'océan peut absorber.

Quelle incidence ces courants ont-ils sur le courant circumpolaire antarctique (CCA), qui joue lui-même un rôle moteur sur la circulation permanente à grande échelle de l'eau des océans, que l'on appelle aussi la circulation thermohaline ?

Les scientifiques ont du pain sur la planche.

L'influence du CCA sur le climat planétaire est considérable. Ce courant de surface charrie un volume de 130 millions de m3 d'eau par seconde, 150 fois le débit cumulé de tous les fleuves du monde.

Énorme toupie d'eau froide en rotation continuelle autour du continent austral, il capte par exemple les courants chauds de l'Atlantique sud. Le système fonctionnant en boucle, ces derniers entraînent à leur tour la circulation du Gulf Stream dans l'hémisphère Nord, un courant chaud dont l'influence sur le climat ouest-européen est primordiale.

Toute cette machinerie océanique est intégrée dans les modèles climatiques actuels, mais les scientifiques manquent d'«éléments réalistes» pour les faire tourner, comme le reconnaît Sabrina Speich.

Des mesures effectuées sur des séries temporelles de plusieurs années sont indispensables pour pouvoir tester les conséquences que le réchauffement pourrait avoir sur la circulation océanique. La hausse des températures, la diminution de la salinité devraient modifier la donne dans l'océan Austral.

«Cette zone est un désert d'observations, souligne Sabrina Speich. Nous n'avons pas assez de mesures sur l'océan vrai.»

Le tour de force des chercheurs australo-japonais aura été de pouvoir réunir les fonds nécessaires à une expédition aussi longue et ambitieuse.

Ils ont pu poser des courantomètres par 4 500 mètres de fond pendant trois ans. Une journée en mer revient à 40 000 € par jour. Une ligne de mouillage permanent d'un courantomètre revient à près de 200 000 €.

Par Yves Miserey

Source : lefigaro.fr

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter frederic
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr