Déchets radioactifs : un contre-laboratoire dans un tunnel - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/04/2013 à 15h18 par kannie.


DÉCHETS RADIOACTIFS : UN CONTRE-LABORATOIRE DANS UN TUNNEL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Déchets radioactifs : un contre-laboratoire dans un tunnel

 

Face aux caves de Roquefort, en Aveyron, un ancien tunnel ferroviaire sert de contre-laboratoire à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) pour évaluer la sûreté du projet de stockage en Meuse-Haute-Marne des déchets radioactifs les plus dangereux.

(...)

 

Pour lire la suite de cet impressionnant article de l'AFP, cliquer ICI

 

D'OÙ PROVIENNENT LES DÉCHETS RADIOACTIFS ?

 

Les matières et déchets radioactifs produits depuis le début du XXème siècle sont principalement issus de cinq secteurs économiques :

> le secteur électronucléaire : principalement les centrales nucléaires de production d'électricité, ainsi que les usines dédiées à la fabrication et au traitement du combustible nucléaire (extraction et traitement du minerai d'uranium, conversion chimique des concentrés d'uranium, enrichissement et fabrication du combustible, traitement du combustible usé et recyclage) ;

> le secteur de la recherche : la recherche dans le domaine du nucléaire civil (notamment les activités de recherche du CEA), les laboratoires de recherche médicale, de physique des particules, d'agronomie, de chimie... ;

 

 

> le secteur de la défense : principalement les activités liées à la force de dissuasion, dont la propulsion nucléaire de certains navires ou sous-marins, ainsi que les activités de recherche associées ;

> le secteur industriel non électronucléaire : notamment l'extraction de terres rares, la fabrication de sources scellées, mais aussi diverses applications comme le contrôle de soudure, la stérilisation de matériel médical, la stérilisation et la conservation de produits alimentaires... ;

> le secteur médical : les activités thérapeutiques, de diagnostic et de recherche.

 

Un article publié par developpement-durable.gouv.fr et relayé par SOS-planete

 

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : AFP ; Gouvernement

Source : www.directmatin.fr