Déchets nucléaires : le site de Bure devra tenir cent mille ans ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/10/2011 à 22h41 par Kannie.


DÉCHETS NUCLÉAIRES : LE SITE DE BURE DEVRA TENIR CENT MILLE ANS !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Déchets nucléaires : le site de Bure devra tenir cent mille ans !

 

En 1991, la loi Bataille définissait les axes de réflexion pour le stockage des déchets radioactifs à vie longue. En 2025, le site de Bure en Haute-Marne devrait accueillir, à environ 500 mètres de profondeur, ces déchets hautement toxiques au sein d'une structure qui devra tenir pendant des dizaines de milliers d'années. Retour sur les origines et enjeux du projet.

=> À lire, le dossier sur le traitement des déchets nucléaires.

Il y a vingt ans, la loi Bataille (du 30 décembre 1991) a eu pour objectif d'organiser la recherche sur le traitement des déchets nucléaires à vie longue (HAVL pour haute activité et longue durée). Sept ans plus tard, le 9 décembre 1998, le site de Bure (Haute-Marne) était officiellement choisi par le gouvernement français pour accueillir les recherches qui doivent déboucher sur un stockage géologique (à quelque 500 mètres de profondeur). Décision qui avait provoqué de nombreux mouvements contestataires de la part des riverains et des associations écologiques.

Les déchets radioactifs proviennent principalement des centrales nucléaires. Comme dans une centrale thermoélectrique, une source de chaleur transforme de l'eau en vapeur, qui fait tourner une turbine, produisant ainsi de l'électricité grâce à des alternateurs. La différence vient de la nature de la source de chaleur : la fission d'atomes instables, comme l'uranium et le plutonium.

Se débarrasser des produits non exploitables

Lorsque ces atomes acquièrent un neutron supplémentaire, ils deviennent encore plus instables, ce qui produit de l'énergie. Ils finissent par fissionner, libérant d'autres neutrons qui serviront à exciter d'autres atomes.

Les principaux déchets nucléaires sont les produits de fissions et les actinides mineurs. Les premiers sont les composés chimiques résultant du processus de fission, les seconds sont des atomes radioactifs, autres que le plutonium et l'uranium, non exploitables car non fissionnables. Une partie de ces déchets entrent dans la catégorie « haute activité et longue durée ».

 


 

Radioactivité de 1012 Bq/g

 
(...)
 
Pour lire la suite de l'article, cliquer ICI
 

Un article de Bruno Scala, publié par futura-sciences.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Bruno Scala

Source : www.futura-sciences.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Nucléaire