Déchets des plages : une collecte mondiale organisée en mars - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/03/2010 à 21h54 par Tanka.


DÉCHETS DES PLAGES : UNE COLLECTE MONDIALE ORGANISÉE EN MARS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Déchets des plages : une collecte mondiale organisée en mars

Pour la 15e fois, l'association Surfrider organise les Initiatives Océanes. Du 18 au 21 mars prochains, 50.000 volontaires sont attendus en France et dans le monde pour débarrasser les plages des déchets qui les défigurent. Tout le monde peut y participer.

La nouvelle opération Initiatives Océanes se tiendra comme tous les ans le premier week-end du printemps. L'association appelle le public à unir leur force pour débarrasser les plages du monde entier des déchets accumulés durant l'hiver.

Le succès de l'opération se confirme d'année en année. L'an dernier, plus de 20.000 bénévoles, intervenant sur 500 sites naturels dans plus de 20 pays dans le monde, ont participé à la 14e édition des Initiatives Océanes.

En 2008, une participation de plus de 15.000 bénévoles, dont 3.500 scolaires, avait été enregistrée. En 2007, 10.000 personnes avaient participé à l'opération contre 6.400 personnes en 2006.

Plus de 6 millions de tonnes de déchets en plus tous les ans

Citant des chiffres de l'ONU, l'ONG rappelle que « chaque kilomètre d'océan contiendrait 120.000 morceaux de plastique flottants et que certains endroits de nos océans concentrent six fois plus de plastique que de plancton ». Selon l'association Surfrider Foundation, 6.400.000 tonnes de déchets sont déversés chaque année dans les mers et océans.

Ces déchets, présents dans les eaux maritimes, représentent un danger pour la faune aquatique qui les ingurgite. Leur présence perdure aussi de nombreuses années. Par exemple, le plastique met 400 ans à se dégrader dans le milieu marin. Ces ordures causent la perte chaque année d'un million d'oiseaux et de 100.000 mammifères environ dans le monde.

Pourtant, les macrodéchets, ces déchets solides et visibles immergés ou flottants qui se déposent sur les plages, ne sont pas reconnus comme une pollution par la législation européenne. Ces objets sortis des systèmes de traitements de déchets conventionnels sont alors des orphelins apatrides (sans nationalité) qui ne dépendent plus d'aucune procédure imposée par la loi à leurs producteurs. Les Initiatives Océanes ont pour vocation d'attirer l'attention des médias et des politiques sur ces déchets.

Pour rejoindre l'antenne locale participant au ramassage, les personnes intéressées doivent se connecter sur le site Internet de Surfrider, Initiativesoceanes.org.

Source : futura-sciences.com

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire