De nouvelles espèces déjà menacées - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/10/2009 à 19h03 par Tanka.


DE NOUVELLES ESPÈCES DÉJÀ MENACÉES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
De nouvelles espèces déjà menacées

Information recueillie par Anny.

Dans le delta du Mékong, 163 espèces, à peine découvertes, risquent de disparaître à cause du réchauffement

BRUXELLES Le delta du Mékong, en Asie du Sud-Est, est l'une des régions où la bio-diversité est la plus fertile mais aussi la plus fragile. Rien que l'année dernière, ce sont pas moins de 163 nouvelles espèces végétales et animales qui ont été découvertes dans cette région.

En dix ans, ce sont plus de 1.000 espèces différentes que les scientifiques ont pu identifier dans cette région qui est une véritable mine d'or pour les biologistes.

Aujourd'hui, le WWF tire la sonnette d'alarme, puisque toutes ces nouvelles espèces découvertes aux confins de la Chine, du Cambodge, du Laos, de la Birmanie, de la Thaïlande et du Vietnam sont déjà menacées par le réchauffement climatique.

"De récentes études ont toutefois montré que le climat dans cette région était déjà en train de changer. La température va continuer à grimper et les conditions climatiques extrêmes vont se multiplier. L'augmentation du niveau des océans et la propagation de l'eau salée dans le delta causeront de graves préjudices au delta ainsi qu'aux espèces qui y vivent", indique la WWF. Les dauphins du Mékong sont ainsi les premiers animaux à être grandement menacés. Mais les quelque 100 plantes, 28 poissons, 18 reptiles, 14 amphibiens, 2 mammifères ainsi qu'un oiseau découverts l'an dernier sont clairement en sursis.

Selon le WWF, cette région prolifique pour la faune et la flore est aussi terriblement fragile. Si "certaines espèces réussiront à s'adapter à ce changement climatique, beaucoup d'autres n'y parviendront pas et finiront par disparaître", a déclaré Stuart Chapman, directeur du programme Mékong du WWF. "Des espèces rares, menacées et indigènes comme celles-là sont très vulnérables, car les changements climatiques réduiront encore leur biotope déjà restreint."

Par conséquent, et alors que le sommet de Copenhague se prépare par d'intenses négociations sur le climat en coulisses, le WWF insiste pour que les gouvernements trouvent un terrain d'entente sur le réchauffement de la planète. Faute de quoi, "toutes les espèces de la planète seront en danger".

M. Ka.